Samedi 24 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mariage des enfants : Au Mali, 55% de filles de moins de 18 ans astreintes au mariage

En partance pour la réunion de haut niveau pour mettre fin au mariage des enfants en Afrique de l’ouest et du centre à Dakar, la rapporteure spéciale de l’UA Bocoum Marie Christine s’est arrêté à Bamako.

Objectif : constater de visu les « progrès » du Mali. En effet, le Mali s’est engagé depuis le 11 octobre 2015 à mener la campagne contre le mariage des enfants, conformément à la Campagne de l’UA pour l’élimination du mariage d’enfants lancé au niveau continental le 29 mai 2014.

Plusieurs rencontres de haut niveau ont meublé la visite de la rapporteure spéciale qui avait pour but de « renforcer la coopération et les efforts déployés au niveau national pour lutter contre la pratique du mariage des enfants et poursuivre la sensibilisation sur la question ».

Le mariage précoce a des conséquences incalculables sur la vie de la fille. Le PNB des Etats peut même en pâtir surtout que l’Afrique a le taux de prévalence le plus élevé en la matière. Le Mali occupe la 4ème position en termes de prévalence. Selon des statistiques récentes, 70000 adolescentes meurent chaque année suite à des complications pendant la grossesse. Et, chaque année au moins 2,5 millions de filles de moins de 16 ans mettent au monde un enfant.

Selon une étude de l’ONG Save the Children et ses partenaires, au Mali, les filles qui en sont victimes sont systématiquement retirées de l’école et privées de la jouissance d’un droit fondamental d’épanouissement socioéconomique.

Fistule, prématurité, décès maternel, déscolarisation… le malaise inhérent au mariage précoce est multiforme. 

Au regard d’importance de l’enjeu, l’expert de la société civile, Moussa Sissoko, préconise une dynamique de concertation plus accrue. « Il nous faut mutualiser les efforts et créer une dynamique de coordination », lance-t-il. Et de recommander : « que la question du mariage précoce demeure un point important dans l’agenda politique au niveau continental, et qu’elle soit inclue comme indicateur pour mesurer les progrès de l’agenda 2063… ».

Par D.DEMBELE

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018