Samedi 21 Octobre 2017
Forum de Paris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Babyloan Mali : l’étape décisive vers le financement massif de projets ruraux

En plus de servir de plateforme pour le financement du monde rural malien, Babyloan vise indirectement à endiguer le fléau de la migration des jeunes ruraux en leur proposant des financements participatifs susceptibles de booster le développement local.

Le Projet de formation professionnelle, insertion et appui à l’entreprenariat des jeunes ruraux (FIER) se veut une alternative heureuse pour les 180000 jeunes ruraux qui arrivent chaque année sur le marché de l’emploi avec des difficultés sérieuses à trouver des débouchés professionnels. Financé à plus de 28 milliards F CFA pour une durée de 8 ans, il multiplie les initiatives pouvant permettre aux ruraux de s’épanouir économiquement dans leurs zones géographiques.

Guidée par cette ambition, FIER n’a pas hésité à souscrire à l’opérationnalisation du projet Babyloan au Mali. Cette plateforme créée en 2008 est aujourd’hui le 1er site internet Européen de microcrédit solidaire géré par l’entreprise sociale ABC Microfinance basé en France. Elle permet la collecte d’argent auprès du grand public via internet à destination des Institutions de Microfinance (IMF) de manière originale et transparente.

Babyloan est un outil de refinancement à bas coût pour les IMF (2 à 3 fois moins cher que les prêts institutionnels). En ciblant les IMF de petite et de moyenne taille, elle les aide à augmenter leur portefeuille de prêts afin d’atteindre davantage de personnes exclues du système bancaire classique.

Comment fonctionne Babyloan

Le projet d’un jeune financé par FIER est mis sur la plateforme en vue de solliciter le financement. Les dons sont au minimum de dix euros et permet aux migrants et autres donateurs de déposer leur argents de manière sécurisée pour le financement de projets ruraux. Babyloan collecte les fonds jusqu’à hauteur du montant du projet et le transfert au RMCR. Le montant permet de financer un autre projet jeune.

A terme, le projet aura favorisé la multiplication du nombre de jeunes bénéficiaires de financement pour leur insertion économique et la mobilisation des ressources des migrants pour les investissements productifs…

Vantant les résultats élogieux déjà engrangés, 564 projets financés, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, dit espérer qu’au terme des huit années du projet FIER, 15 550 jeunes ruraux bénéficieront d’une réinsertion. 

Selon lui le projet Babyloan vise essentiellement l’amélioration de l’accès aux ressources financières pour les ruraux.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que La Fédération internationale du développement agricole (FIDA) - partenaire privilégié du Gouvernement du Mali dans la mise en œuvre du projet FIER – s’engage à accompagner le projet Babyloan Mali. Phillipe Remy, chargé du portefeuille Mali de cette institution ne cache pas son optimisme. « Nous avons tout pour réussir. Nous avons un outil important qui nous aidera à atteindre l’objectif d’épanouissement du monde rural ». 

Pour la mise en œuvre effective de ce projet, la plateforme Babyloan a signé une convention de partenariat avec le Réseau de micro institutions de croissance de revenus (RMCR). Le Directeur général de cette institution qui œuvre dans le domaine des microcrédits depuis plusieurs années a salué ce partenariat qui augure de bonnes perspectives pour le monde rural.

 Par D. Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Sory I Guindo à la FEMAFOOT : « Incapable de mettre sur pied un nouveau bureau, ils se chamaillent comme des gamins. Honte à vous ! »

Monde du football malien : Un mélange de torchons et de serviettes

Le tohu-bohu qui a émaillé l'élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT nous oblige à sortir des tiroirs un article publié en 2006 par notre confrère Sory I Guindo. A lire absolument !

Lire la suite

Blog

 Modibo Koné :« Le Mali peut créer des millions d’emplois à travers l’Agriculture » 

Pour le Malien Modibo Koné, ni le sous-développement ni le chômage ne sont des fatalités. Le soldat du développement – comme il se définit – expose dans cette interview que nous publions en trois parties, sa vision sur les réformes nécessaires à la transformation de l’Afrique. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestation ton pied mon pied

19 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20  0ctobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017