Lundi 22 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Révision constitutionnelle : quand la diaspora malienne dit « non » !

De Dakar à New York et Quebec en passant par Paris, «touche pas à ma constitution, ‘’Antè Abanna’’, trop c’est trop », sont les slogans des manifestants Maliens de la diaspora. Ce depuis le 23 juin 2017. Résidant à l’étranger, en quoi se sentent-ils concernés ?

Réformer la Constitution : la diaspora malienne trouve qu’il y a d’autres urgences au Mali. « Pourquoi imposer une révision de la constitution sans consultation préalable du peuple ?… le peuple du Mali ne laissera pas tripatouiller sa constitution écrite en 1992 avec le sang des Martyrs… comment un Sénat peut amener la paix au Mali ?…», sont les raisons invoquées par les Maliens de l’étranger sur les réseaux sociaux facebook et twitter.

A Dakar, le front du Non se mobilise et fait véritablement ses effets. Aïssata Guindo et ses concitoyens maliens battent le pavé contre cette révision constitutionnelle. Samedi 1er juillet le front du Non qu’elle conduit avec détermination a animé une conférence qui a fait le tour de la constitution du 25 février 1991 et scruté les couacs de la nouvelle monture que l’actuel régime tente de faire passer.

Pour l’heure, IBK ne renonce pas à son projet de révision constitutionnelle, mais Ousmane Baradji, malien résidant en France a choisit le camp du non pour deux raisons : «  le contexte sécuritaire du pays n’est pas propice à une révision de la constitution. Une disposition expresse de l’actuelle constitution nous l’interdise en ce moment. En second lieu, le contenu de la réforme proposée me parait dangereux et contraire aux valeurs démocratique et à l’Etat de droit auquel j’aspire ».

Par Yacouba Tangara avec David Dembélé

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Douze mois de Donald Trump

19 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018