Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Lutte la corruption et l’enrichissement illicite : Les médias à l’école du Réseau Plaidoyer Lobyying

Le phénomène de la corruption a pris des proportions inquiétantes au Mali. Il est encouragé par le népotisme, l’affairisme, l’impunité… qui étendent leurs tentacules dans les rouages de l’administration publique. Dans le but participer à la mouvance du changement de comportement, le Réseau Plaidoyer Lobyying (RPL) et son partenaire Diakonia ont organisé les 25 et 26 mai 2017, à l’intention des journalistes et de la société civile, un atelier de formation sur les textes sur la prévention et la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite au Mali.

L’objectif recherché étant d’impulser une dynamique de dénonciation des fraudeurs afin de relever le défi de la lutte contre la corruption.

Selon le conférencier Mohamed Kassogué, magistrat au pôle économique, la corruption est sanctionnée par la loi. Les instruments juridiques sont assez étoffés pour juguler le fléau de la corruption. Selon lui, ce phénomène sape tous les efforts de développement. « Un véritable cancer contre lequel tout le monde doit se mobiliser ».

Selon Fily Sissoko, le réseau travail depuis maintenant cinq ans sur la thématique de la corruption et de l’enrichissement illicite. L’orateur indique que l’attribution irrégulière des marchés publics constitue une vraie pandémie.

L’occasion était ainsi donnée pour évoquer le lancement de la campagne « Poche cousues ». Cette campagne qui s’étale sur trois ans vise à faire pression sur les agents publics pour les inviter à ne pas faire main basse sur les ressources publiques.

Outre la formation des Hommes de média et de la société civile, le RPL et ses partenaires entend intensifier son action auprès du réseau des parlementaires pour la lutte contre la corruption, l’organisation d’espaces de diffusion des rapports du Bureau du vérificateur général, la mise en œuvre du rapport issu des Etats généraux de la corruption… 

Dans les recommandations, les participants mettent l’accent sur la sensibilisation dans les radios de proximité et la formation continue des professionnels de média…

Notons que depuis quelques années, le RPL met en œuvre un financement institutionnel obtenu par l’ONG suédoise Diakonia dans le cadre du projet d’ « Appui à l’amélioration de la gouvernance et la lutte contre la corruption au Mali ».

Par David Dembélé

Dépêches du Mali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017