Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali du Mali : Quand les tensions CMA/GATIA sonne le retour des conflits intertribaux

Plusieurs actes criminels perpétrés ce début juin témoignent de la recrudescence dans le nord des conflits intercommunautaires.

Selon des informations confirmées par plusieurs sources, 04 éleveurs ont été enlevés ainsi que leurs véhicules ce 06 juin 2017 dans leur campement à Tinalaghay (localité située à environ 50 km ouest de Kidal) par des individus armés.

Un notable de Kidal, Sidi Ag Bilal, est aussi assassiné le même jour par des individus armés à motos à Tifirwen N’Zahra environ 08 km de Kidal vers 16 H.

S’y ajoute l’enlèvement d’un véhicule à Hanoka, un quartier de Kidal le même jour vers 20H.

Selon le Gatia, il s’agirait ni plus ni moins que de représailles suite aux récents évènements dans l’Azawad.

Quelques jours auparavant la maison du maire de Kidal Arbacane AG Abzayack a été brûlée à Kidal par des éléments de la CMA.

A Gao, les communautés réclament le départ du gouverneur, accusé de « mauvaise gouvernance et de n’avoir aucun respect pour les communautés ».

Entre temps, un véhicule des services de santé est enlevé à Tombouctou.

Tout se passe comme s’il nous étions dans un far west. Et les plus hautes autorités n’en font pas leur tasse de thé et préfèrent amuser la galerie autour d’un projet de révision constitutionnel inopportun et incongru.

Par David Demblé

Dépêches du Mali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018