Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Convention Coris Bank – Mine de Komana : vers la hausse de la production annuelle d’or de 3,5 tonnes par an

La directrice générale de Coris Bank international Mali, Sidibé Aissata Koné, et le directeur général de la société des mines de Komana ont apposé leurs signatures au bas d’une Convention de partenariat. La cérémonie qui s’est tenue lundi 10 avril à l’hôtel Azalaï Salam a regroupé plusieurs acteurs du secteur des mines.

Le financement qui s’élève à 37 Milliards F CFA est dédié à la construction d’un site minier pour le compte de la Société des Mines de Komana.

Coris Bank, selon sa directrice générale, entend ainsi accompagner l’entreprenariat malien avec ce financement. Lequel, souligne-t-elle, donnera un souffle supplémentaire au secteur des mines au Mali.

Le secrétaire général du Ministère des mines qui a présidé la cérémonie de signature a salué le financement de l’industrie minière par une banque locale. Il a annoncé la tenue très prochaine des Etats généraux du secteur minier qui abordera la problématique du financement du secteur minier au Mali.

Société de droit malien, la mine d’or de Komana est à la base de la découverte de cinq gisements à Yanfolila. Ces gisements ont une productivité estimée à  2 millions d’onces soit 60 tonnes d’or sur 25 km.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017