Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Banques : Le groupe UBA veut s’implanter au Mali

United Bank for Africa (UBA) s’installera fort bientôt à Bamako, ont indiqué ses responsables au cours d’une conférence marge du Forum économique organisé dans le cadre du Sommet France Afrique tenu à Bamako le 14 janvier.

Avec plus de 11 millions de clients, UBA poursuit son implantation à travers l’Afrique. Son directeur Afrique francophone,  Emeke E. Iweriobor, présent à Bamako dans le cadre du sommet a annoncé que le groupe bancaire ouvrira bientôt une direction dans la capitale malienne. Pour la circonstance, il était entouré de la directrice UBA du Sénégal, Amie Ndiaye Sow, et le project Manager du Mali. 

Dans l’écosystème bancaire, le groupe veut se hisser au rang de première banque panafricaine à l’échéance 2020. « Nous avons bâti des relations et des partenariats à travers l’Afrique et le reste du monde avec plusieurs investissements directs étrangers, institutions financières internationales, mais aussi agences multinationales avec lesquelles nous partageons des ambitions et aspirations communes », souligne le chef du département Afrique francophone, Emeke E. Iweriobor, qui ambitionne de construire, de développer l’activité de la banque et de renforcer la gouvernance dans 11 filiales francophones.

Le choix du Mali, selon Amie Ndiaye Sow, repose sur plusieurs critères au nombre desquels la résilience de l’économie malienne malgré la crise politico sécuritaire qui a secoué le pays depuis 2012. « L’activité économique n’a pas régressé. Le PIB n’en a pas souffert », explique-t-elle.  

Privilégiant le secteur du pétrole et du gaz dans son activité, UBA est coté à la bourse nigériane (NSE) et veut faciliter le développement économique à travers l’Afrique.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018