Samedi 25 Mars 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Elaboration de plans d’affaires : Le PROCEJ engage la formation des formateurs

Le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (PROCEJ) veut conjurer les maux qui minent l’entreprenariat jeune au Mali. Plusieurs projets, faut-il le noter, ont mis la clé sous le paillasson à cause du manque de conviction de leurs promoteurs.

Le PROCEJ a donc entamé, ce mardi 03 janvier, une formation à l’endroit des cabinets qui encadreront à leur tour des centaines de jeunes entrepreneurs.

Pour mener à bien cet exercice, le PROCEJ a fait appel à un consortium basé au Canada et dont les deux experts en formation entrepreneuriale dirigent l’atelier qui se tient au Conseil national du patronat du Mali.

Pendant cinq jours, le PROCEJ formera une douzaine de cabinets afin de les familiariser avec les outils facilitant l’élaboration de plans d’affaires pour 200 jeunes entrepreneurs. Le Plan d’affaires est le document essentiel au démarrage, à la mise en place et à la gestion d’une activité économique réussie. Il définit de façon claire et concise les buts et objectifs d’une activité, esquissant les méthodes utilisées pour atteindre ses objectifs.

 Selon Drissa Ballo, coordinateur du PROCEJ, 200 jeunes ont été sélectionnés pour être encadrés par les cabinets dans plusieurs secteurs. A savoir, le BTP, l’agro alimentaire, l’artisanat, les mines…

 « Notre objectif en tant que praticiens est de pouvoir partager notre expérience et notre expertise en donnant suffisamment d’informations en phase avec le contexte et l’environnement malien », indique Abdoul Kassoum Haïdara, administrateur de l’Ecole internationale des jeunes entrepreneurs (EIJE).

Valérie Vinuesa, PDG de l’EIJE, d’ajouter : « Nous attendons que ces entreprises fonctionnent en commençant par se doter en outils efficaces ».

Les Plans d’affaires recevront la validation d’un jury de huit membres afin de bénéficier d’un financement allant de 5 Millions à 20 Millions F CFA.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Blog

GAO PLEURE PLEURE ET PLEURE

Dans ce récital poétique au relent mélancolique, Niaré Fatoumata Keïta égrène sa détresse. La poétesse, co-auteure de la « plusique », pleure Gao qui poursuit son décompte macabre au lendemain de l’attentat perpétré contre le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Un vote de crise: définition

24 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] La Libre Antenne

24 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2017