Oryx et Shell empoisonneraient-elles les maliens ?

Publié le 15 septembre
Source : Dépêches du Mali

Le dernier rapport d’enquête de l’Ong Public Eye épingle les firmes Helvétiques Oxyx Energies et Energy (cette dernière opère au Mali sous les emblèmes de Shell). Ces deux multinationales, non des moindres, ont pris goût à la livraison de carburants toxiques en Afrique subsaharienne, notamment au Mali.

Dans l’enquête intitulée « Diesel sale », Public Eye dévoile les pratiques peu scrupuleuses de traders pétroliers suisses en Afrique. Quatre enquêteurs ont travaillé durant trois ans pour percer les mystères toxiques de l’essence et du diesel distribués sur le continent africain par les géants suisses du négoce de matières premières.

Ainsi, profitant de la faiblesse des standards de ses Etats, ces firmes écoulent des carburants toxiques sur le continent tout en réalisant des profits faramineux au détriment de la santé des populations.

Parmi les 47 échantillons prélevés par l’Ong, la palme revient à Oryx dont le diesel comporte une teneur de 3780 ppm, soit 378 fois plus que la limite autorisée en Suisse.

Dans notre prochaine publication, Dépêches du Mali entrera beaucoup plus dans les méandres de cette affaire rocambolesque.

Par David Dembélé

 

Commentez avec facebook