Le train littéraire : un premier départ réussi

Publié le 30 juillet
Source : Dépêches du Mali

Le premier train littéraire a démarré ce jeudi 28 juillet au restaurant La Gare. A son bord l’ancien Ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Ndiaye Bah venu présenter son dernier livre auprès du public. Le livre intitulé « la Saga des Rois Maudits ou le Cimetière des Illusions, (l’Harmattan, 2016) ».

La soirée a débuté vers 19h15. De manière conviviale, Ndiaye Bah commence la présentation de son livre « la Saga des Rois Maudits ou le Cimetière des Illusions, (l’Harmattan, 2016) ». Avant l’auteur a tenu à saluer le promoteur de cette initiative :« Je remercie l’équipe de la Gare pour cette l’initiative. J’avoue que c’est un évènement inédit pour tous les auteurs qui sont là, il n’y a pas de cadre approprié de dialogue entre l’auteur et ses lecteurs donc ce train comble l’attente et j’espère que Birama Konaré et toutes sont équipe vont continuer à persévérer jusqu’à ce que la marguerite pousse dans le dessert ». a-t-ildéclaré.

Ndiaye Bah plus connu comme politicien qu’écrivain est né le 15août1952 à Kayes (Mali). Ancien ministre de l’artisanat et du Tourisme du Mali de 2002 à 2009. Il est aussi militant dans l’association des étudiants scolaire du Mali en France et secrétaire à l’organisation de la section de Nice de ladite association. N’Diaye Bah a fait ses études supérieures en France à l’université de Caen où il obtient en DEUG en 1974 puis une licence (1975) et une maîtrise (1976) d’anglais, un DEA en anglais à l’Université de Paris-III ; Une Maîtrise en Sciences politiques et juridiques à l’Université de Paris-VIII et un Diplôme d’études supérieures en gestion d’entreprise en 1984 à l’Université de Paris-I Sorbone. A La Gare, pour l’auteur ce roman est entre le vécu et la fiction. Il pose la problématique de la bonne gouvernance en Afrique appelé « le Fasoba ». Le Fasoba ne représente pas seulement le Mali, mais c’est tout l’espace sahélo-saharien. Ndiaye Bah remarque dans son livre que la transmission de pouvoir s’est succédé fait par des ruptures très violentes de l’indépendance jusqu’à maintenant et accompagné par des déflagrations extrêmement fortes, des batailles entre différents clans et les mythes. 

Au cours de l’évènement, un cadre d’échange interactif a été ouvert pour parler du livre et les problèmes de société que traverse le Mali.

Cette soirée de présentation marque le début d’une aventure incroyable pour la littérature malienne. Pour Birama Konaré, promoteur de l’évènement et Directeur Général de Binthily Communication, créer un cadre d’échange entre l’auteur et le public était l’objectif et ça a été atteint. « Le train littéraire veut contribuer au développement de la pensée critique et pas mal de jeunes ont envie d’embrasser l’écriture comme métier et le fait de les mettre en relation avec les auteurs peut être façonnant pour eux »a-t-il dit. Une initiative qui doit être appliqués partout au Mali, dans les bibliothèques et les municipalités et que les livres soient accessibles pour la promotion de la littérature Africaine

En plus, un buffet avait été installé dans les jardin du restaurant, la douceur de la soirée permettant aux invités et aux visiteurs de discuter à l'extérieur comme à l'intérieur. Les étudiants et les invités ont accueilli l’auteur. A la fin de la présentation certains l’ont d'ailleurssollicité pour une petite dédicace et puis la soirée s’est achevée avec un cocktail.

Rappelons que La Gare vous fera voyage à bord de son train littéraire avec des écrivains tous les derniers jeudis du mois.

Commentez avec facebook