Les Dépêches du 12/04/2016

Publié le 12 avril
Source : Dépêches du Mali

 

Les autorités intérimaires : Soumeylou Boubèye Maïga déçu par le gouvernement

L’ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga a déclaré dans une interview parue ce lundi 11 avril dans le journal 22 Septembre, le manque de communication du gouvernement sur les autorités intérimaires. Boubèye Maïga ne cache pas sa déception face au mauvais fonctionnement de la majorité présidentielle. « Pour le moment la majorité est plus un fait arithmétique que politique ».

Accord pour la paix : prise de mesure sur l’intégration d’ex-combattants dans l’armée malienne

Après la rencontre du 7 au 10 avril 2016 au CICB, Tiéman H. Coulibaly, ministre de la défense et des anciens combattants a annoncé la possibilité d’intégration d’ex-combattants dans l’armée malienne. Pour la bonne tranquillité des uns et des autres, le ministre Tiéman rassure que la liste des ex-combattants doit être fournie et vérifiée dans le système d’information, de conseil et d’orientation,  l’appartenance à une unité combattante du mouvement signataire de l’accord issu du processus d’Alger…

Mali-Emirats Arabes Unis : visite du Ministre Abdoulaye Diop sur le renforcement des relations

En visite aux Emirats Arabes Unis, Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine a rencontré, le dimanche 10 avril dernier, le Prince Sheikh Abdallah Bin Zayed Al Nayan, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Une visite placée sur le renforcement des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays. Un séjour, où le ministre a rencontré plusieurs personnalités et la communauté malienne.

Nord-Mali : inauguration d’un barrage à Tissilé

Le barrage de Tissilé, localité située dans la commune rurale de Tessalit a été inauguré le mercredi 6 avril dernier par Ousmane Ag Abdoulah, le maire de Tessalit et plusieurs hauts responsables. Cet ouvrage permet la remontée du niveau d’eau. L’investissement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Sécurité et développement au Nord du Mali » financé à 650 millions FCFA. D’autres infrastructures seront réalisées dans les prochaines semaines comme la réhabilitation de centres de santé communautaires et la réalisation d’ouvrages hydrauliques.

Maroc : deux homosexuels libérés par la justice

La justice marocaine a décidé, ce lundi 11 avril, de remettre en liberté deux homosexuels condamnés pour acte sexuels contre-nature, un délit passible de prison au Maroc. Les faits jugés remontent au 9 mars, lorsque les deux hommes avaient été violemment passé à tabac dans un appartement de la ville de Beni Mellal, l'un a été arrêté le jour même et le second le 25 mars, de même que leurs agresseurs. Plusieurs agresseurs ont écopé de prison ferme pour entrée par effraction, de recours à la violence et de port d’armes.

Royaume-Uni : David Cameron met un trait sur la polémique et annonce la loi contre l’évasion fiscale

Le premier ministre britannique, David Cameron tenu à tirer un trait sur la polémique entourant sa participation passée dans la société offshore de son père. Il est passé en contre-attaque ce lundi 11 avril devant les députés. Le Premier ministre a défendu la société offshore de son père Ian, en répétant que ses affaires étaient tout à fait légales. Il a par ailleurs présenté des mesures contre l’évasion fiscale, tandis que plusieurs personnalités politiques ont rendus publiques leurs déclarations d’impôts.

Panama Papers : des grandes fortunes israéliennes dans le collimateur

Pas moins de 600 entreprises et 850 actionnaires israéliens sont listés dans les Panama Papers afin de dissimuler leurs activités. Selon le journaliste au quotidien Haaretz, Uri Blau : « Les principaux personnages sont des dealers de diamants. Et puis une autre institution proéminente retrouvée dans les documents est la banque Leumi dont les opérations de son agence de Jersey étaient menées par Mossack Fonseca, à Panama ». Le fisc israélien, tout en rappelant qu’il n’est pas illégal pour un ressortissant israélien de gérer un compte à l'étranger, a décidé d’enquêter sur cette affaire.

Brésil : la commission réclame la destitution de Dilma Rousseff

La commission spéciale parlementaire a recommandé la destitution de Dilma Rousseff ce lundi 11 avril. Elle a finalement tranché avec 38 votes contre 27 suivant l’avis du rapporteur. La commission estime que la présidente brésilienne a commis « un crime de responsabilité » par le scandale de corruption Peprobras. Les parlementaires vont se prononcer sur son éventuelle mise en accusation. Si les députés venaient à voter en faveur de la destitution de Dilma Rousseff, ce serait ensuite au Sénat de se prononcer.

Rassemblées par Mariétou Wélé Diallo

Commentez avec facebook