Championnat national : le Real prend la tête du classement

Publié le 24 avril
Source : L'Essor

Vainqueurs 2-0 du Stade malien au terme d’un match parfaitement maîtrisé, les Réalistes s’installent dans le fauteuil de leader du championnat, devant leur victime du jour et les Onze Créateurs.

Dans l’autre rencontre du jour, l’USFAS a dicté sa loi 2-1 à l’AS Police. La 13è journée du championnat national a démarré mercredi au stade Modibo Keïta avec la rencontre Stade malien-Réal. Cette rencontre était très importante pour les deux formations. D’une part, le Stade malien ambitionnait de remporter le derby pour conforter sa place de leader alors que de l’autre, le Réal cherchait à gagner pour s’installer aux commandes du championnat.

Sur le papier, les Blancs étaient les favoris de la rencontre, mais la réalité du terrain a parlé : le Réal est sorti vainqueur de ce derby sur lequel planait l’incertitude totale. Les raisons, parce que quelques heures avant le coup d’envoi du match de la rencontre des rumeurs faisaient état de la suspension du championnat national jusqu’à nouvel ordre. Pour revenir au grand classique proprement dit, les Scorpions ont encore prouvé qu’ils savent jouer les deux grosses pointures du championnat en s’imposant 2-0 grâce à deux buts d’ Abdoul Aziz Touré (35è min) et d’Aboubacar Camara (45è min+2).

Grâce à ce succès, le Réal prend les commandes du championnat avec 25 points, à égalité avec sa victime du jour et les Onze Créateurs, mais avec une différence de buts favorable. On s’en souvient, lors de la 9è journée, les Scorpions s’étaient imposés sur le même score face au Djoliba.

Mercredi au stade Modibo Keïta les hommes de Nouhoum Diané n’ont jamais tremblé face à une équipe stadiste courageuse mais trop limitée et incapable de prendre la mesure de son adversaire. Bien en place techniquement et tactiquement, le Réal a disputé contre le Stade malien l’un de ses meilleurs matches de la saison.

Signe d’une confiance extrême, les coéquipiers de Diadié Samassékou ont effectivement débuté la rencontre pied au plancher, effectuant un gros pressing sur leurs adversaires. Abdoul Aziz Touré signera la première alerte de son équipe avec cette frappe croisée qui passera à quelques centimètres du poteau du keeper Cheick A. C. Sy (8è min).

Trop balourdes et visiblement en panne d’inspiration et de créativité, les Stadistes résisteront pendant une demi-heure, avant de craquer une première fois sous les coups de patte d’Abdoul Aziz Touré (35è min, 1-0). Dans les arrêts de jeu de la première période, Aboubacar Camara enfonce le clou en marquant le deuxième but des siens (45è min+2, 2-0). L’attaquant réaliste profitait ainsi de la passivité de la défense adverse, pourtant louée en championnat national avec seulement 7 buts encaissés depuis le début de la compétition.

Au retour des vestiaires tout le monde pensait que le Stade malien allait revenir dans le match et obtenir le partage des points, à défaut de pouvoir renverser la situation mais c’était compter sans la détermination des Réalistes. Certes, les pensionnaires de Sotuba vont hausser le niveau de leur jeu à la reprise et se créer quelques occasions, mais à aucun moment, ils ne parviendront à imposer leur jeu aux Scorpions. Les champions du Mali en titre concèdent ainsi leur deuxième défaite de la saison après celle de la 11è journée contre l’ASOM (2-0).

En deuxième heure le match qui devait opposer l’ASOM et le CSD ne s’est pas disputé tout simplement pace que les joueurs des «7 Villages» ne se sont pas présentés (le CSD fait partie des six clubs qui ont décidé de boycotter le championnat national jusqu’à nouvel ordre, ndlr). La rencontre entre l’Avenir de Tombouctou et le Mamahira de Kati a également été annulée pour les mêmes raisons.

En revanche, la confrontation entre l’USFAS et l’AS Police s’est bien déroulée au stade Mamadou Konaté et ce sont les Bleus de l’USFAS qui ont dicté leur loi 2-1. Avec ce succès, les USFASiens remontent au classement et portent leur capital-points à 15. Les matches Djoliba-COB et ASB-CSK étaient prévus hier, mais on sait que les Rouges, les Olympiens et les Centristes font partie eux aussi des clubs contestataires c’est-à-dire ceux qui ont décidé de suspendre leur participation au championnat.

D. COULIBALY

 

Basket-ball : UN STAGE TOUT BéNéFICE POUR LES SECRETAIRES GENERAUX

Après le stage de formation des jeunes entraîneurs communément appelés «young coach», des arbitres et du corps médical, la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) vient d’organiser une session de formation destinée aux secrétaires généraux des ligues et du bureau fédéral.

Le stage s’est déroulé du 19 au 21 avril au Carrefour des jeunes et était axé sur trois grands thèmes : l’éthique et la déontologie du basket-ball, l’administration sportive et les textes généraux de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB). Toutes les 9 ligues affiliées à la fédération (Bamako, Kayes Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal) participent à la session.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du directeur national des sports et de l’éducation physique, Mahamadou Sidbé, du président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Me Jean Claude Sidibé et du deuxième vice-président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), Tidiani Niambélé. Dans son allocution le premier responsable de la fédération, Me Jean Claude Sidibé indiquera que la session a pour but de permettre aux secrétaires généraux de se former, d’apprendre et de se recycler, ajoutant que le stage «revêt une grande importance et traduit la volonté de l’instance dirigeante du basket national de mettre un accent particulier sur la formation à la base».

Les secrétaires généraux des ligues et de la fédération «sont des acteurs incontournables dans la bonne marche du basket-ball, soulignera Me Jean Claude Sidibé en exhortant les participants à se concentrer sur le sujet pour pouvoir profiter de l’expertise des formateurs du Comité national olympique et sportif du Mali.

Le secrétaire général de la ligue du District, Ousmane Dicko abondera dans le même sens en insistant sur les bénéfices que notre basket peut tirer de la série de stages initiés par la fédération et en attirant l’attention des secrétaires généraux sur la nécessité de se recycler afin d’être utiles pour les différentes ligues. «Nous sommes heureux de bénéficier de cette formation après celle des entraineurs, des arbitres et du corps médical.

Aujourd’hui le bureau fédéral a compris que le développement de la discipline passe obligatoirement par le renforcement des capacités des ressources humaines dont celui des secrétaires généraux qui sont aujourd’hui le moteur, la mémoire et la cheville ouvrière de toute la chaine du basket-ball», dira Ousmane Dicko.

Le directeur national des sports et de l’éducation physique, Mahamadou Youssouf Sidibé martèlera lui aussi que le renforcement des capacités des ressources humaines est aujourd’hui une étape incontournable dans le développement du sport surtout lorsqu’il s’agit de la formation des secrétaires généraux des ligues qui occupent une place importante dans la bonne marche de la discipline.

D. C.

Source: L'Essor du 24/04/2015

Commentez avec facebook