Rugby: les Eléphants sans pitié pour les Aigles

Publié le 22 avril
Source : Le Sursaut

La Côte d’Ivoire peaufine sa préparation en vue de sa participation à la Coupe d’Afrique des Nations de la zone 1 B en Ouganda, prévue du 3 au 11 juillet 2015. Après le match amical en mars 2015 livré par les rugbymen professionnels à Toulouse en France contre le Sénégal, les locaux ont jaugé leur niveau avant le regroupement final.

Pour ce faire, ils ont disputé un match-test le samedi 18 avril 2015 face aux Aigles du Mali à l’INP-HB de Yamoussoukro. Sans surprise, Tidiane Kamara et ses coéquipiers de la sélection ont largement dominé leurs adversaires maliens. 49-00, c’est le résultat qui a sanctionné cette rencontre amicale. 8 essais, dont deux transformés et une pénalité réussie, ont fait le ‘’bonheur’’ des Eléphants, qui ont donné une leçon de rugby aux Aigles. Cette leçon va prendre forme dès la première minute, avec Anzian Kassi Toussaint, trois-quarts-aile qui met le premier essai de la partie. Il reviendra à la charge à la 2ème et la 5ème min avec deux autres essais. Koïta Souleymane, trois-quarts centre.

Kouadio Konan Louis, ouvreur, Gnirigne Gniplé Henri, trois-quarts-centre, Diabaté Brahima, ailier et Zamblé Charles Lebon, troisième ligne, ont participé à la fête en inscrivant chacun un essai. Sans championnat, les locaux sont arrivés à présenter de bonnes dispositions tactiques et techniques dans leur prestation. Toutefois, le coach, Daley Franck se refuse de tomber dans une totale satisfaction. D’autant plus que le Mali se trouve en zone 2 A au niveau du Rugby Afrique (équivalant de la 2e division) « Nous avons battu le Mali, mais le plus dur commence. Nous devons redoubler d’ardeur dans le travail. Sans championnat, j’ai pu voir le niveau de nos joueurs. Le niveau est acceptable, mais il va falloir continuer à travailler davantage pour réussir le challenge de la saison, à savoir la montée dans la zone A », a soutenu le coach principal des Eléphants locaux. « Nous sommes venus apprendre auprès de la Côte d’Ivoire, qui compte au niveau du rugby africain. Nous sommes une jeune équipe, et il est bien de se frotter à plus fort que soi. Nous avons vu nos lacunes, nos erreurs », dira le sélectionneur des Aigles du Mali.

Ange K

Source : Le Sursaut 22/04/15

Commentez avec facebook