Compétitions africaines : Nos trois représentants héritent des ‘’gros ’’ en 1/8ème finale !

Publié le 07 avril
Source : Tjikan

Après leurs victoires respectives lors des matchs allers dans les compétitions africaines, nos trois clubs engagés, à savoir le Stade malien, le Djoliba AC et les Onze créateurs se sont tous qualifiés ce week – end pour les huitièmes de finale.

Lors desquels, ils seront tous opposés à des clubs connus sur la scène africaine.

Le match retour des compétitions africaines a souri  à  nos trois représentants qui se sont tous qualifiés le même jour  pour les huitièmes de finale des compétions africaines.

En coupe CAF, le Djoliba AC et les Onze créateurs qui avaient difficilement battu, respectivement les clubs égyptien du Pétrojet et nigérien du Sporting club  du Sahel sur un score identique de 2 buts à 1 se sont finalement contentés d’un match nul de zéro but partout à l’extérieur pour se qualifier.

En ligue des champions, le Stade malien qui avait déjà frappé un grand coup à l’aller chez Manga Sport du Gabon, battu 3 buts 1 sur ses propres installations, s’est fait effrayer au stade Modibo Keita par les visiteurs qui pensaient déjà prendre les taureaux par les cornes en ouvrant le score dès la cinquième minute. Suite à un coup – franc bien décomposé, N’Goran Konan Ruffin  bat  d’un missile du pied gauche  le portier stadiste, Cheick Sy.

Galvanisés par ce but, les Gabonais envahirent  alors le camp stadiste, multipliant les corners et les coups – francs sans parvenir à doubler la mise. Au contraire, c’est le Stade malien qui  réagira d’abord  par Mamadou Coulibaly, reprenant  victorieusement du pied gauche sur le point des penaltys un centre de Souleymane Traoré  pour l’égalisation à la 19ème minute puis à la 24ème minute, il doubla la mise, suite à une deux avec Moussa Coulibaly. Malgré la tentative de Manga Sport à revenir  au score, le Stade malien se contentera de ce résultat  de  2 buts à 1en  gratifiant   ses supporteurs  par de beaux gestes.

 L’homme le plus en vue du côté des Blancs de Bamako a été  Souleymane Traoré qui jouait  pour son tout  premier match de ligue des champions et qui était décidé coûte que coûte à marquer pour satisfaire  ce  public venu nombreux,  affirmait-il  à la fin. « Le match était difficile surtout qu’ils ont été les premiers à scorer. Mais on a su remonter avec le soutien de nos supporteurs que je demande de rester toujours derrière nous pour qu’on puisse atteindre notre objectif qui est de disputer la phase de poule cette année » a declaré Souleymane Traoré.

 L’entraîneur stadiste Kamel Djabour dira ceci : « On est arrivé sur le terrain pour nous qualifier, pour confirmer le match aller. Les joueurs étaient à la hauteur. Je suis doublement satisfait parce qu’on offre la victoire devant notre public.»  Quant à son homologue  du Manga Sport,  Mbo Bondjuni,  qui  a ouvert le score dès la cinquième minute confiera  que c’est  l’attaque à outrance  qu’ils voulaient pour combler vite les buts encaissés au match aller. « On a laissé derrière et puis le Stade a profité pour marquer… », a-t-il schématisé avant de ressortir son coté  fair play, pour dire par la suite que le Stade malien est une bonne équipe , dans l’ensemble des deux matchs, le Stade malien méritait de passer au tour suivant.

A noter que les huitièmes de finales en ligue des champions comme en coupe CAF se joueront les 17, 18 et 19 avril et  les matchs retours pour les 1er ,2 et 3 mai prochains. En ligue des champions  on aura une belle affiche entre le Stade malien de Bamako qui sera opposé au Tout – Puissant Mazembé entraîné par Patrice Carteron  où  évolue également  le défenseur des Aigles  Salif Coulibaly. En coupe Caf,  pendant que les Onze créateurs de Niaréla seront opposés à l’ASEC d’Abidjan, les Rouges seront quant à eux face au club ghanéen  des  Hearts of Oaks d’Accra.

Si  nos trois représentants  dans les compétitions africaines se sont qualifiés tous ensemble le même jour, pour les huitièmes de finales, il incombe aux supporteurs de ces trois clubs de se donner la main pour  les soutenir  massivement.

                                                                                             Almihidi  Touré

 

Source: Tjikan

Commentez avec facebook