Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Elimination des aiglons à la CAN : Quel gâchis !

Malgré tous les ingrédients, les aiglons n’ont pas su rééditer l’exploit de leur cadet sur l’échiquier continental. Très rassurant lors de la phase de poule, les poulains de Fagnéry Diarra sont apparus méconnaissable lors de la demi-finale contre le pays organisateur et la petite finale qu’ils ont perdu face aux Blackstarlettes du Ghana qu’il avaient battu par le minimum en phase de poule.

C’est donc logiquement qu’ils ont été écartés de la finale par une équipe sénégalaise plus déterminée et mieux organisée. Au delà du but non accordé par l’arbitre, c’est le problème de coaching de Fagnery Diarra qui est en cause.

Le cas Saliou Guindo mérite une demande d’explication de la fédération. Autrement, il est difficile de comprendre qu’une erreur de coaching puisse être aussi flagrante. Comment peut-on conserver un joueur en baisse de forme en jeu pendant autant de minutes durant toute la compétition. ? Y-a-t-il des dessous ? Telle est la question qui taraude les esprits de bon nombre de nos compatriotes. A en croire que le Directeur de l’INJS n’a amené que 16 joueurs. Que dire de Diadiè Samassekou, qui malgré son trophée de meilleur joueur du Match Mali – Ghana a été ignoré sur le banc. S’il faut tirer des enseignements de cette élimination qui apparait comme du gâchis au vue des talents en présence, il est clair que le coach aura du mal a justifié ses choix tactiques et techniques peu académique. Le cas Adama Traoré a-t-il déconcentré les joueurs ? La question mérite d’être poser, d’autant plus que, le coach des aiglons a privé un jeune joueur de la CAN pour un hypothétique revirement du côté de Lille. En faisant de la présence de cette pépite son souci principal, certaines sources estiment qu’il a oublié l’essentiel, c’est ceux qu’il a à sa disposition au Sénégal. Comme seul lot de consolation, l’entraineur des aiglons offre à notre pays une qualification pour la coupe du Monde de la catégorie. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Fagnéry Diarra dont la compétence est en cause a-t-il la possibilité de faire mieux en coupe du monde ? Pour l’instant, les éminents observateurs en doute fort. Faut-il changer d’entraineur ? Même s’il est difficile que la secte fédérale aille dans ce sens, l’évidence saute aux yeux. A moins qu’il ne soit guidé par la fédération dans ses choix, Fagnery Diarra doit rendre le tablier. C’est aussi cela la grandeur d’un homme.

A suivre !

Lemzo Diallo

Source : Le Potentiel du 25/03/2015

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018