Dimanche 18 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

FEMAFOOT : Ou sont passés les 25 millions CFA octroyés aux aiglonnets par orange ?

Le second opérateur de la téléphonie mobile, Orange-Mali, aurait octroyé aux Aiglonnets la somme de 25 millions CFA. Histoire de mettre les cadets maliens en jambe. C’était, nous dit-on, la veille de leur départ pour Niamey où, ils devraient participer à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) des moins de 17 ans.

Selon une source proche de la fédération malienne de football, ni les joueurs, ni l’encadrement technique n’ont vu la couleur de cet argent. En tout cas, pas le souhaitait Orange-Mali, qui tenait à ce que ces jeunes soient dans  les conditions requises dans la capitale nigérienne.

Sur les 25 millions CFA, mis à la disposition de la FEMAFOOT, les joueurs n’auraient perçu que des broutilles. A en croire notre source, généralement bien informée, seuls 5 millions CFA auraient été distribués aux joueurs. Et le reste, c’est-à-dire les 20 millions CFA ?

Aucune réponse, du côté de la FEMAFOOT où, la question est devenue un tabou. Non seulement, elle ne veut pas y répondre ; mais aussi, elle ne veut même pas en entendre parler.

C’est pourquoi après leur sacre à Niamey, les cadets ont dit à qui ne veut pas l’entendre qu’ils ne connaissent qu’ Abeta Ag, président de la ligue de Kidal et Salaha Baby, de la ligue de Tombouctou. C’est grâce à ces deux hommes, disent les Aiglonnets, qu’ils ont abouti au résultat que tout le monde a apprécié, du Chef de l’Etat au malien lambda.

Plus grave encore, le président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra,  et son vice-président, Boukary Sidibé dit « Kolon » n’avaient même pas daigné accompagner les Aiglonnets à l’aéroport, le jour de leur départ pour Niamey.

C’est, peut-être, pour cette raison qu’ils étaient mal à l’aise le jour où, le président de la République a reçu, avec faste à Koulouba, les Aiglonnets et leur encadrement technique.

Une certitude : Les joueurs et leur encadrement continuent de s’interroger la destination des 20 millions CFA. Certains menacent même de demander des comptes au président et au vice-président de la FEMAFOOT. Ouvertement.

Affaire à suivre donc !

Oumar Babi

FEMAFOOT : ET LES 50 MILLIONS CFA ATTRIBUES AUX JUNIORS LA VEILLE DE LEUR DEPART A DAKAR ?

La veille de l’équipe junior pour la capitale sénégalaise, Orange-Mali s’est montré plus généreuse vis-vis des Aiglons  promus à une belle carrière. Si la veille de leur départ pour Niamey, le second opérateur de la téléphonie mobile leur a octroyé 25 millions CFA, elle doublé son aide le jour de leur départ pour Dakar, en leur remettant la bagatelle de 50 millions CFA.

Remise à la FEMAFOOT, cette somme fait l’objet de toutes les supputations. Notamment, au sein des joueurs et de l’encadrement technique. Comment sera-t-elle gérée ? Va-t-elle subir le même sort que les 25 millions CFA, passés à la casserole ? Autant de questions que joueurs et encadrement technique se posent.

Déjà le découvert de 300 millions CFA (certains diront 400 millions CFA), contractés par Boubacar Baba Diarra, président de la FEMAFOOT, à la Bank Of Africa (BOA), continue de faire des vagues. Car, personne ne sait où est passée cette manne financière. En attendant, l’équipe junior et son encadrement montrent les dents. Selon une source proche, voire très proche, ils menaceraient de tout déballer sur la place publique. Du moins, si ces 50 millions CFA n’iront pas  à leurs destinataires.

Affaire à suivre !

Oumar Babi

Source : Canard Déchainé 11/03/2015

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'armée est la VAR de la révolution (rediffusion)

15 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] La Libre Antenne

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019