Jeudi 03 Décembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Coupes africaines des clubs : Le Stade Malien et Yeelen olympique fixés sur leur sort

Les Blancs ont hérité des Guinéens de la Société Anglo Gold Ashanti, alors que les Olympiens s’expliqueront avec l’Union sportive de la Gendarmerie nationale du Niger.

En cas de qualification, les deux représentants maliens affronteront, respectivement le Wydad athletic club du Maroc et la JS Kabylie d’Algérie

Le Stade malien et Yeelen olympique, engagés, respectivement en Ligue des champions et en Coupe de la Confédération, connaissent désormais l’identité de leurs adversaires. En effet, le tirage au sort des tours préliminaires des deux compétitions a eu lieu lundi, lors de la réunion en ligne du comité d’organisation de la CAF. En Ligue des champions, le Stade malien, champion du Mali 2019-2020, a hérité de l’équipe de la société Anglo Gold Ashanti (SAG) de Guinée et disputera son match aller sur terrain adverse dans le week-end du 27 au 29 novembre.

La manche retour se déroulera une semaine plus tard (du 4 au 6 décembre) à Bamako. Sans minimiser la valeur du représentant guinéen, on peut s’autoriser à dire que le Stade malien abordera cette double confrontation avec les faveurs du pronostic et devrait logiquement valider son ticket pour le deuxième tour. En tout cas, face à un adversaire totalement inconnu à ce niveau, les Blancs de Sotuba, présents sur la scène continentale depuis plusieurs décennies, n’auront aucune excuse à faire valoir s’ils ne passent pas le tour préliminaire.

Le technicien ivoirien Rigo Gervais qui vient de prendre les rênes de l’équipe de Sotuba connaît déjà sa mission : c’est la qualification pour la phase de poules de la Ligue des champions qui fuit les clubs maliens depuis sa création il y a une vingtaine d’années. Le Stade malien a remporté la Coupe CAF en 2009 et depuis, les Blancs ne rêvent que d’une participation à la phase de poules de la C1, à l’instar des autres équipes du pays.

Rigo Gervais parviendra-t-il à vaincre le signe indien et devenir le premier technicien à conduire un club malien à la phase finale de la Champion’s League ?

Jugé à travers son expérience, Rigo Gervais semble avoir le profil pour réaliser ce rêve, lui qui, en 2014, avait hissé Sewé Sport de San Pedro en finale de la Coupe de la Confédération. Joint après le tirage au sort, le coordinateur du Stade malien, Cheick Diallo, a affiché son optimisme et promis que «tout sera mis en œuvre pour permettre à l’équipe de bien préparer la campagne africaine».

«Le championnat est fini et il n’y a plus de compétition pour mettre les joueurs dans les meilleures dispositions. Nous prévoyons de faire des matches amicaux et tout sera fait pour mieux préparer la compétition, qui est malheureusement venue très tôt», a confié le premier responsable des Blancs. Et de poursuivre : «L’ambition du club est d’aller loin en Ligue des champions, nous essayons de renforcer le groupe et déjà, quatre nouveaux joueurs sont arrivés.

Un Camerounais, un Ivoirien et deux Nigérians», a révélé l’ancien international, en assurant qu’il ne reste plus que le Certificat international de transfert (CIT) des quatre joueurs. Si les Blancs passent le cap des Guinéens, ils se frotteront aux Marocains du Wydad athletic club (WAC) qui sont exemptés du tour préliminaire.

Le vainqueur de cette double confrontation accédera à la phase de poules de la compétition. Le match aller est prévu à Bamako, les 22 ou 23 décembre alors que le match retour se disputera les 5 ou 6 janvier au Maroc. Bien entendu si le Stade malien se qualifie. En Coupe de la Confédération, le néophyte Yeelen olympique en découdra avec l’Union sportive de la Gendarmerie nationale du Niger (USGN).

Pour leur première participation à une compétition continentale, les Olympiens vont affronter un habitué des joutes africaines qui a été quart de finaliste de cette même Coupe CAF, l’année dernière (les Nigériens ont été éliminés par le Libyens Al Ittihad, 1-1 à l’aller, 0-2 au retour). Le représentant malien disputera la manche aller à Bamako lors du week-end du 27 au 29 novembre avant de se rendre une semaine plus tard au Niger pour le deuxième acte (4 au 6 décembre).

Pour les Olympiens, comme pour leur entraîneur, Bourama N’Diaye, ce sera un saut dans l’inconnu parce que Yeelen Olympique n’a jamais participé à une campagne africaine et ne dispose d’aucune information sur l’adversaire. «On est en train de se préparer, ce ne sera pas un match facile, mais je fais confiance aux jeunes pour mouiller le maillot», a dit le technicien, en indiquant que l’équipe n’a fait aucun recrutement.

Selon son technicien, Yeelen olympique a déjà disputé cinq matches amicaux et il est prévu d’autres rencontres de préparation contre les équipes locales. Si Yeelen olympique se qualifie contre l’USGN, il défiera au 2è tour, la JS Kabylie (Algérie). Le match aller se disputera le 22 ou le 23, alors que le retour se déroulera le 5 ou le 6 janvier 2021.

Boubacar KANTÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

23 Novembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Lieutenant Daouda Konaté, secrétaire général du syndicats des surveillants de prison.

10 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020