Mardi 20 Octobre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Afrobasket U18 Filles et Garçons : Les deux compétitions délocalisées en Égypte

Fiba-Afrique a confié l’organisation des Championnats d’Afrique U18 filles et garçons à l’Égypte. Les deux compétitions étaient initialement prévues au Mali pour les filles et en Guinée Equatoriale pour les garçons, mais l’instance dirigeante du basket-ball continental a changé de décision et désigné le pays des Pharaons pour abriter les deux compétitions. Fiba-Afrique voulait que les deux tournois se disputent dans un seul pays, raison pour laquelle elle a remplacé le Mali et la Guinée-Equatoriale par l’Egypte. Triple tenante du titre, la sélection malienne U18 filles sera l’équipe à battre, mais certains pays, comme la RD Congo sacrée deux fois, l’Égypte, le Sénégal, l’Angola et la Tunisie (un titre chacun) ont également leur mot à dire.

Chez les garçons aussi, le Mali est champion d’Afrique en titre et les supporters espèrent voir la sélection nationale soulever le trophée continental pour la deuxième fois d’affilée, après le sacre de la bande de Siriman Kanouté en 2018 au Palais des sports Salamatou Maïga face aux Lionceaux du Sénégal (78-76).

«On voulait abriter la compétition des filles, mais avec la Covid-19, c’était difficile, voire impossible, a expliqué le président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Harouna B. Maïga. Mais il n’empêche, les objectifs de notre pays restent inchangés et on fera tout pour conquérir un nouveau titre en Egypte.

Les jeunes ont déjà commencé leur stage de préparation et on peut compter sur eux pour écrire une nouvelle page de l’histoire de notre basket-ball», a ajouté le premier responsable de la FMBB. Le coach Amadou Bamba avoue qu’il aurait aimé défendre son titre de championne d’Afrique à domicile et faire vibrer les spectateurs du Palais des sports, mais comme le président Maïga, il affirme que la délocalisation du tournoi en Egypte ne change rien pour ses joueuses et promet d’aller chercher le trophée au pays des Pharaons. «Nous voulions défendre notre titre de championne devant notre public, mais FIBA-Afrique a décidé de délocaliser la compétition en Égypte.

Cela ne m’inquiète pas outre mesure, on va tout mettre en œuvre pour revenir avec notre trophée. Le Mali a déjà remporté quatre Championnats d’Afrique féminins U16, sept Championnats d’Afrique féminins U18 et un Championnat d’Afrique U20 garçons. Nous n’avons donc plus rien à prouver au niveau continental et nous sommes décidés à garder les deux trophées», a martelé le technicien, avant de renchérir : «Notre vraie ambition est de franchir un cap à l’échelle mondiale. La force de notre sélection nationale réside dans le collectif. C’est une sélection qui est capable de rivaliser avec n’importe quel adversaire sur le continent».

Pour mémoire, le dernier Championnat organisé par l’Egypte remonte à 2008 et cette année-là, la sélection locale s’est hissée sur le toit du continent, en dominant l’Angola en finale. Il convient de rappeler également que les deux premiers de ces Championnat d’Afrique U18 Filles et Garçons seront qualifiés pour les Coupes du monde FIBA qui se dérouleront l’année prochaine en Finlande pour les garçons et en Hongrie pour les filles.

S. S. K.

Source: Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment mettre fin aux problèmes de l’AEEM ?

15 Octobre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Abdoul Niang et M. Abdoulaye Keïta .

13 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020