Samedi 19 Septembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mise en place des six commissions indépendantes de la Femafoot : Le Collectif des Ligues et Clubs et Majoritaires et le Comité Exécutif à couteaux tirés !

Rien ne va plus désormais entre certains membres de la fédération malienne de football regroupés au sein du Collectif des ligues et clubs majoritaires et le Comité Exécutif de la fédération malienne de football.

Et pour cause la question de l’élection des membres des six commissions indépendantes de la fédération malienne de football comme le stipule l’article 86 et dans ses alinéas 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 des statuts approuvés et adoptés le 15 juin 2019 par l’Assemblée générale de la fédération malienne de football, continue de diviser les deux camps qui se sont opposés lors de la crise de 2015. 

Comme on le sait suite à la faveur de la crise aigue qui a secoué le football malien en 2015 qui a duré quatre ans, des nouveaux statuts furent approuvés et adoptés le 15 juin 2019. Ce qui a permis l’élection d’un nouveau comité exécutif le 29 août 2019 et qui a vu la victoire de Mamoutou dit Bavieux Touré. Et conformément aux nouveaux statuts, des commissions au nombre de six doivent être élues par l’Assemblée générale en se référant à l’article 86 et dans ses alinéas 1, 2, 3, 4, 5, 6, et 7 des statuts approuvés et adoptés le 15 juin 2019. Ce qui n’a pu se faire depuis plus d’un(1) an et 17 jours d’où la colère de certains membres de la fédération malienne de football regroupés au sein d’un Collectif des ligues et clubs majoritaires. Et ils ont tenu à se faire entendre à travers une conférence de presse la semaine dernière. Et ils sont décidés à saisir le tribunal arbitral du sport(TAS) si une solution n’est trouvée à leur revendication. Pour les membres du Collectif, le refus du comité exécutif de mettre en place les six commissions indépendantes n’est ni moins ni plus une violation flagrante des statuts de la fédération. A titre de rappel les six commissions en question sont trois commissions indépendantes à savoir la commission d’Audit et de Conformité, la commission électorale, la commission d’Appel des élections et trois commissions dites organes juridictionnels à savoir la commission centrale de discipline, la commission centrale d’Ethique et la commission centrale de recours stipulé dans l’article 86.7. Si pour les membres du Collectif des ligues et clubs majoritaires de la fédération malienne de football, l’élection des membres de ces six commissions indépendantes doit se faire avant la fin de la saison 2019-2020 avec le quorum du 29 août 2019, tel n’est pas le cas du côté des membres du comité exécutif de la fédération malienne de football d’où l’incompréhension entière et totale entre les deux camps. Aux dires de Modibo Coulibaly, membre du Collectif et non moins secrétaire général du Djoliba, une disposition transitoire des statuts du 15 juin 2019 en son article 117.2 a bel et bien défini le quorum comme étant celui du 29 août 2019 qui a élit le président du comité exécutif et sa liste. « Cet article a été plus explicité dans le règlement d’application des statuts en son article 38 des dispositions transitoires des statuts adoptés le 13 juillet 2019 » a-t-il ajouté. Pour Abba Mahamane, membre du Collectif et non moins secrétaire général de la ligue de football de Tombouctou, le comité exécutif est simplement dans une logique de modifier le quorum actuel qui ne lui est pas favorable avec la perte de la ligue de football de Koulikoro. En croire Abba Mahamane, le seul moyen du comité exécutif c’est de porter son espoir sur le championnat national qu’il qualifie d’ailleurs de caduque suite à la protestation de sept clubs à poursuivre la saison dans les conditions intenables. « Nous avions dit et redit que la saison 2019-2020 devrait être annulée car une saison ne peut pas se résumer seulement à une seule compétition à savoir le championnat national mais à quatre compétitions à savoir en plus du championnat national, la coupe du Mali, la montée en D1 et le championnat féminin. Et le temps nous adonné raison car le comité exécutif vient d’annuler deux compétitions majeures » a-t-il ajouté.  A la question de savoir pourquoi les sept clubs membres du Collectif ont refusé le reste du championnat, Modibo Coulbaly dira que c’était une manière pour eux d’obliger le comité exécutif à mettre en place les six commissions. « Nous avons écrit à maintes fois pour attirer l’attention du comité exécutif sur les conséquences de la non mise en place des six commissions d’ici la fin de la saison, le comité exécutif ne nous a pas répondu et est resté sourd à nos alertes. En tout état tant que ces commissions ne seront pas mises en place, nous allons suspendre notre participation aux activités et nous  sommes prêts à assigner le comité exécutif devant le TAS ». Du côté du comité exécutif, le quorum du 29 aout 2019 était uniquement réservé à l’élection du président du comité exécutif. « Pour nous le débat est clos dans la mesure ou même la FIFA a reconnu qu’il y a un problème de quorum et nous a autorisé à terminer le championnat national afin de régler définitivement ce problème » confie une source proche dudit comité.    A l’allure où vont actuellement les choses, les deux camps risquent à nouveau de se retrouver devant les instances internationales. Selon nos informations les deux parties ont été reçues par la direction nationale des sports et de l’éducation physique(DNSEP). Une véritable grosse épine qu’attend le prochain ministre des sports du prochain gouvernement de transition

Affaire à suivre donc…

Saïd

Source : Mutation 15 Sep 2020

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Qu’est-ce que les militaires reprochent aux personnalités toujours détenues à Kati ? Ont-ils le droit de les retenir ?

17 Septembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Tahirou Bah, membre du mouvement Espoir Mali Koura.

15 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020