Samedi 19 Septembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Comité olympique du Mali : Habib Sissoko plébiscité

Seul candidat en lice, le président du mouvement Olympique national et sportif a été réélu, samedi, pour un nouveau mandat de quatre ans

Prise de température à l’entrée de la salle, distanciation sociale, port du masque, utilisation du gel hydroalcoolique : à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Samedi, l’Assemblée générale quadriennale du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) s’est déroulée dans un contexte particulier marqué par la pandémie du coronavirus qui a tout bousculé dans le monde du sport.

Le président du CNOSM, Habib Sissoko le soulignera, d’entrée de jeu, rappelant que l’Assemblée générale quadriennale 2020 du mouvement Olympique national «coïncide avec la crise sanitaire qui a profondément affecté le sport mondial. Notre frustration a été grande à l’annonce du report des Jeux Olympiques, Tokyo 2020 pour cause de crise sanitaire. Sachons que l’histoire de l’humanité se conjugue aussi avec celle des épidémies. Ces dernières ne doivent plus constituer la grande peur puisque nous pouvons les prévenir par le pouvoir de la science et par l’application rigoureuse des mesures sanitaires».

Le décor était planté, Habib Sissoko pouvait alors enchaîner directement avec le bilan du dernier quadriennal. «Lorsque nous entamions le mandat pour donner un corps et une âme au mouvement Olympique malien, introduira-t-il, nous étions animés de la même foi qu’aujourd’hui. Nous voulions installer l’Olympisme au cœur de la problématique sportive nationale, au cœur de la problématique de l’éducation de notre jeunesse. C’est un immense bonheur de saluer le travail réalisé dans la discrétion par les membres du Comité exécutif. Vous êtes comptables de cette réussite et je vous félicite pour cela».

«D’une année à une autre, d’un quadriennal à un autre quadriennal, notre gouvernance a tissé sa toile de conviction, rassemblant les Fédérations nationales sportives et réveillant leur engagement solidaire et intègre comme l’enseigne et le souhaite la philosophie Olympique, insistera le président du CNOSM. à présent, au sein du mouvement Olympique national, le même regard est porté sur la marche à suivre; les mêmes convictions sont partagées; un corpus général rassemble la famille Olympique. C’est dans cette cohérence que nous avons abordé le quadriennal 2017-2020, et c’est sur le même registre que nous l’achevons, même si la crise sanitaire mondiale lui a imprimé un goût d’inachevé». Depuis, la gouvernance de concertation est en marche caractérisée par la composition d’un Comité exécutif élargi (10 élus et les représentants de Fédérations olympiques et non olympiques).

La session a été marquée par une forte mobilisation des fédérations sportives nationales

«Sur vos instructions et en votre nom, nous avons élaboré un plan quadriennal regroupant le quadriennal de la solidarité Olympique et les initiatives de notre CNO. Le Comité exécutif a eu pour mission d’exécuter et d’évaluer ce binôme cohérent issu des actions conçues dans l’esprit des défis présents et des retraites Olympiques à Selingué et à Ségou. Nous avons peaufiné les mécanismes de gestion administrative, financière et comptable et ceux de la gestion des ressources humaines. Tout cela est rassemblé dans un manuel de procédures rigoureux. En 2017, nous avons eu la satisfaction de connaître l’adoption et la promulgation de ce qui fut notre grand projet juridique : la Loi n°2017-037 du 14 juillet 2017 régissant les activités physiques et sportives. Avec le même engagement et pour l’image de notre pays, nous avons assumé toute notre responsabilité au sein du mouvement Olympique international», a salué Habib Sissoko, avant d’adresser ses remerciements à Sotelma Malitel et PMU-Mali, respectivement sponsor officiel et sponsor gold du CNOSM et à tous les mécènes qui «animent de bon cœur et de bonne foi l’activité sportive au Mali».

Parlant de J.O. de Tokyo reportés à 2021, Habib Sissoko a révélé que le mouvement Olympique national a élaboré un projet intitulé : «En route pour Tokyo» qui vise à créer une synergie d’actions impliquant les paramètres de la performance sportive et précisant les responsabilités des parties. «Nous avons décidé, de façon exceptionnelle, de prendre en charge les tournois de qualification, la préparation et la participation aux JO.

HOMMAGE APPUYÉ

L’autre temps fort de la cérémonie d’ouverture a été l’allocution du secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé et l’hommage que ce dernier a rendu au président Habib Sissoko et à son équipe.

«Le bilan du Comité exécutif du Comité national olympique et sportif est fort élogieux. Dans ce registre, j’apprécie beaucoup l’exercice de redevabilité auquel vous vous prêtez annuellement, un exercice qui contribue à rendre plus performant le CNOSM, a souligné Amadou Diarra Yalcouyé. Monsieur le président, en 2016 lors de la précédente Assemblée générale élective, vous aviez dit que l’unique quête de la performance n’est plus le seul objectif du travail et que la créativité, la réactivité, l’imagination et la sociabilité sont de belles finalités du travail. L’occasion m’est opportune pour saluer le leadership éclairé du président Habib Sissoko dont la qualité managériale et le dévouement pour le développement du sport au Mali et ailleurs ont permis d’atteindre des résultats sportifs louables au cours des deux dernières décennies».

«Aujourd’hui, à l’heure du bilan, vos mandants nous font écho que cet engagement a été honoré et que l’objectif a été atteint. C’est pourquoi, je peux, sans ambages, affirmer que la tenue de l’Assemblée générale quadriennale élective ce 8 août cadre avec la vision du département, celle de faire de la bonne gouvernance et de la transparence les leviers de la gestion des activités sportives».

Amadou Diarra Yalcouyé témoignera que le Département de tutelle a également noté que, sous la houlette du président Habib Sissoko, le Mali a été, au cours des dernières années, une plaque tournante des organisations olympiques et sportives. Entre autres événements organisés par notre pays sous la houlette du CNOSM, le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports citera l’Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) que dirige Habib Sissoko, la 5è session des Académies nationales olympiques d’Afrique, l’Assemblée évaluative de l’Association des Académies nationales olympiques d’Afrique (AANOA).

À l’issue des travaux, l’équipe de Habib Sissoko a été plébiscitée pour un nouveau mandat de quatre ans, le 6è consécutif de celui qui préside aux destinées du mouvement Olympique national depuis le 11 mars 2000. Dans son allocution de clôture, Habib Sissoko a dit qu’il place ce nouveau mandat sous le signe du partage des idées, «à savoir comment mettre ensemble nos intelligences pour assurer le développement de l’activité sportive».

Concrètement, précisera-t-il, le nouveau comité exécutif doit «rester constamment dans l’action, penser et voir toujours plus grand, renforcer la gouvernance globale en abordant avec conviction, les grandes questions de sport et de l’olympisme et renforcer la capacité du personnel par la formation qualifiante». Habib Sissoko complètera : «le nouveau comité exécutif va poursuivre et consolider la bonne gouvernance, orienter de façon efficiente les choix stratégiques, réaliser des objectifs davantage ambitieux pour le CNOSM, mobiliser des outils pertinents pour entretenir des partenariats dynamiques, bref, nous allons continuer à dialoguer pour concilier et rassembler».

Souleymane B. TOUNKARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Qu’est-ce que les militaires reprochent aux personnalités toujours détenues à Kati ? Ont-ils le droit de les retenir ?

17 Septembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Tahirou Bah, membre du mouvement Espoir Mali Koura.

15 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020