Mardi 14 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN : le président de la Fifa plaide pour l’organisation de la compétition tous les 4 ans

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, souhaite changer la périodicité de la coupe d’Afrique des Nations de football. Cette annonce a été faite le samedi 1er février lors d’un séminaire sur le développement des compétitions et des infrastructures à Rabat au Maroc.

De 2 ans à chaque 4 ans. C’est le vœu du président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino, que la Coupe d’Afrique des Nations ne soit plus jouée tous les 2 ans, mais plutôt tous les 4 ans. Cela, pour la rendre plus commercialement viable et attrayante au niveau mondial. L’idée, selon le Suisse, est de permettre à cette compétition africaine de se faire une place plus importante sur le plan mondial.

Pourtant, certains estiment que l’organisation de la CAN tous les deux ans permet au continent africain de se doter d’infrastructures sportives adéquates. Un avis qui n’est pas partagé par le président de la FIFA.

« La CAN génère vingt fois moins que l’Euro. Avoir une CAN tous les deux ans, c’est bien au niveau commercial ? Cela a développé les infrastructures ? » s’est-il interrogé avant de lâcher : « Réfléchissez à la passer à tous les quatre ans ! ».

Cette proposition d’Infantino risque de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Car, au-delà du gain, plusieurs observateurs du football africain pensent que la passion que les Africains ont pour le football devrait suffire pour ne pas organiser la CAN tous les 4 ans à la place des 2 ans instaurées depuis plusieurs années.

Abdrahamane SISSOKO

Source: Le Wagadu

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les mesures annoncées par le Président de la République permettent-elles d'apaiser le climat social ?

09 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara

07 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020