Mardi 14 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Championnats d’Afrique de la région ouest de karaté : Le Mali termine à une honorable 2e place

Les rideaux sont tombés, dimanche sur la première édition des Championnats d’Afrique de la région Ouest de karaté. La compétition a été remportée par le Sénégal qui s’est hissé sur la première marche du podium, avec 19 médailles en or.

La deuxième place est revenue au Mali qui a engrangé 12 médailles, dont 5 médailles d’or et 7 médailles d’argent, alors que le Burkina Faso complète le podium, avec 5 médailles d’or et autant de médailles d’argent. Cette première édition des Championnats d’Afrique de la région Ouest de karaté s’est déroulée du 11 au 12 janvier au Palais des sports Salamatou Maïga et la compétition a regroupé les combattants issus de cinq pays : le Mali, le Nigeria, le Sénégal, la Guinée et le Burkina Fasso. La cérémonie de clôture s’est déroulée, en présence de plusieurs personnalités, dont le président de la Fédération malienne de karaté et disciplines associés (FMAKADA), Maître Adama Mariko, ceinture noire 8ème dan et le président de la Fédération mondiale de karaté (WKF), l’Espagnol Antonio Espinos. Trois catégories étaient en lice pour la couronne continentale : les cadets, les juniors et les seniors qui se sont affrontés en kata et en kumité.

La première médaille malienne a été obtenue par l’internationale junior, Kama Diallo (+59kg) qui a dominé la Nigériane Nwankwo Amarachi. La Burkinabé Ilboudo Liliane s’est classée troisième. Chez les Messieurs, Kalifa Konaté (+76kg) a été sacré face au Guinéen Alsény Sidibé, alors que Moussa Gaye du Sénégal a terminé troisième. Dans l’épreuve des katas individuels Messieurs, la première place est revenue à Sanou Allan du Burkina Faso, tandis que Oumar Diop (Sénégal) et Elhadji Sékou Touré (Guinée) ont occupé, respectivement les deuxième et troisième places du classement.

En kata par équipe, le Burkina Faso a dominé l’épreuve masculine, alors que le Sénégal été sacré chez les Dames. à l’issue de la cérémonie de clôture, le président de la FEMAKADA, Maître Adama Mariko s’est dit satisfait du bon déroulement de la compétition, avant d’adresser ses remerciements à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réussite de l’événement. «Je suis un homme comblé. Réussir l’organisation de cette première édition des Championnats d’Afrique de la région ouest était un grand défi pour notre pays. Nous avons gagné le pari, l’organisation a été parfaite», a salué le premier responsable du karaté malien. Et Maître Adama Mariko d’ajouter : «J’adresse mes sincères remerciements au ministère de la Jeunesse et des Sports et au Comité national olympique et sportif pour leur accompagnement et leur soutien. Les résultats obtenus par nos combattants prouvent que le niveau de notre karaté est bon. En kata comme en kumité, nous avons obtenu de bons résultats. Je suis content et je félicite les athlètes», complètera Maître Adama Mariko.

En marge de cette première édition des Championnat d’Afrique de la région Ouest de karaté, la Fédération mondiale de karaté (WKF) a décerné la ceinture noire, 5è Dan au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. La cérémonie s’est déroulée au Palais de Koulouba et c’est le président de l’instance dirigeante du karaté mondial, l’Espagnol Antonio Espinos qui a remis la prestigieuse ceinture au chef de l’état. Le président Keïta, il convient de le rappeler, est bien connu dans le monde du karaté pour avoir pratiqué cette discipline pendant plusieurs années et côtoyé de grands Maîtres internationaux.

Seïbou S.KAMISSOKO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les mesures annoncées par le Président de la République permettent-elles d'apaiser le climat social ?

09 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara

07 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020