Vendredi 15 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN U23 : Egypte-Mali, un match à ne pas perdre

La  compétition démarre aujourd’hui et l’honneur reviendra aux Aigles Espoirs d’ouvrir le bal contre le pays organisateur, l’Egypte. Pour le sélectionneur national, Fanyeri Diarra le premier match est toujours important et doit être négocié à tout prix

On y est. La CAN U23 débute aujourd’hui. Et l’honneur reviendra au Mali d’ouvrir le bal contre le pays organisateur, l’égypte. Arrivés mardi au pays des Pharaons, en provenance du Qatar où ils ont effectué leur stage de préparation, le sélectionneur Fanyeri Diarra et ses protégés ont pris leur quartier général à Meridien Heliopolis. L’équipe a effectué sa première séance d’entraînement mercredi matin, soit 24h après son arrivée en égypte. La deuxième séance s’est déroulée dans la soirée d’hier.

Le capitaine Issouf Traoré et ses partenaires ont la lourde tâche de démarrer la compétition contre le pays organisateur, un match important qu’il faut négocier à tout prix. C’est en tout cas le message envoyé aux joueurs par le technicien Fanyeri Diarra. «Dans un tournoi, le premier match est important. Gagner ce match nous permettra d’être en confiance et de mieux aborder les deux autres rencontres de la phase de poules. Perdre un premier match dans un tournoi n’est pas du tout bon pour moral et l’équilibre de l’équipe. Nous savons ce qui nous attend. Avec nos moyens, nous allons y faire face», promet l’ancien international.

Revenant sur le stage de préparation de la sélection, Fanyeri Diarra assure qu’il s’est bien passé et que les joueurs ont été sans reproche,  a exprimé sa satisfaction sur les comportements de ses joueurs pendant le séjour à Doha et les deux matches amicaux, livrés contre Al Najma club (4-0) et Doha team (12-0). «Je suis satisfait de la préparation. Nous avons pu jouer deux matches, même si nous les avons disputés avec un nombre limité de joueurs. Les joueurs sont arrivés au compte-goutte. Nous sommes arrivés à Doha avec sept éléments, deux jours après deux joueurs nous ont rejoints.

Jusqu’à mardi, seulement 15 des 21 joueurs sélectionnés étaient avec nous. Mais le plus important pour moi, c’était de voir si l’équipe est capable de jouer en intensité. Pour les deux matches de préparation, on a marqué 16 buts, sans en prendre. Je suis satisfait du comportements des joueurs», se réjouit Fanyeri Diarra. Jusqu’au moment où nous mettions sous presse, le groupe des Aigles Espoirs n’était pas au complet, le défenseur central Moussa Sissako manquait toujours à l’appel et la sélection nationale va probablement disputer son premier match avec 20 joueurs.

Mais l’absence de Moussa Sissako ne devrait pas être un gros souci pour le technicien Fanyeri Diarra qui dispose d’un groupe solide et soudé, avec des individualités capables de faire la différence à tout moment. Parmi ces éléments, on peut citer Aly Mallé, le virevoltent ailier de Balikesirspor (première division turque) qui vient d’ouvrir son compteur-but en championnat. Le champion d’Afrique U17 2015 et soulier d’argent du Mondial de la catégorie au Chili est en grande confiance et sera le principal animateur de la ligne d’attaque des Aigles Espoirs, en égypte.

Des égyptiens qui attendent leurs adversaires de pied ferme et dont le sélectionneur, Shawky Gharib, martèle que c’est une obligation pour son pays de se racheter lors de cette CAN U23 «pour satisfaire les supporters, après la grosse désillusion de la CAN en juillet dernier». «L’objectif est de remporter tous les matches en les prenant un à un. Nous respectons tous les adversaires et savons que ce ne sera pas une partie de plaisir, mais notre objectif est de réaliser une grande performance», répète Shawky Gharib, avant d’évoquer la préparation de ses joueurs. «Nous avons fait une bonne préparation avec des rencontres qui nous ont permis de mettre sur pied un groupe compétitif.

Il ne s’agit pas de compter sur une individualité, mais sur un groupe pour l’atteinte des objectifs. Nous avons joué cinq matches en deux semaines, avec un groupe de 21 joueurs et surtout avec tout ce qu’il faut comme pression pour un tournoi qui se jouera à domicile».

Après le match d’ouverture égypte-Mali, le Cameroun sera face au Ghana en deuxième heure. Quant aux équipes du groupe B, elles entrent en lice demain samedi et le champion d’Afrique en titre, le Nigeria  affrontera la Côte d’Ivoire, tandis que l’Afrique du Sud sera face à la Zambie. Pour mémoire, la CAN U23 est qualificative pour les prochains Jeux Olympiques.

Les trois premiers du classement seront qualifiés pour Tokyo 2020 où ils représenteront l’Afrique. «L’objectif en égypte est très clair, c’est la qualification pour les Jeux Olympiques. Pour moi, c’est le minimum qu’on puisse demander à l’équipe, après le parcours réalisé lors des éliminatoires. Ce serait un échec, si on ne se qualifie pas, au moins pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020», avait déclaré le sélectionneur des Aigles Espoirs, Fanyeri Diarra après la qualification des Aigles Espoirs. Jusque-là, le Mali  a participé à un seul tournoi olympien : c’était en 2004 en Grèce et l’équipe a été éliminée en quart de finale par l’Italie.

Envoyés spéciaux

Ladji M. DIABY

Oumar DIOP

 

Aujourd’hui au stade international de Caire

17h : égypte-Mali

20h : Cameroun-Ghana

Samedi 9 novembre

15h : Nigeria-Côte d’Ivoire

18h : Afrique du Sud-Zambie

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi une guerre asymétrique?

14 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

15 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019