Samedi 14 Décembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Probable reconduction de Magassouba à la tête des Aigles : Quand le président de la Femafoot manque d’ambition !

C’est le moins qu’on puisse dire à propos du tout nouveau comité exécutif de la femafoot , élu le 29 août dernier seulement. En effet, selon certaines informations relayées par la presse.

Le tout nouveau président de la femafoot, Mamoutou Touré dit Bavieux aurait laissé entendre qu’il est disposé à confirmer Mohamed Magassouba à la tête des Aigles du Mali à condition que ce dernier renonce à son poste de Directeur technique national (DTN) qu’il cumule depuis quelques temps maintenant avec son poste de sélectionneur.

Et ça fait au total environ un salaire de 18 millions de FCFA par mois que touche le sieur Magassouba( 15 millions de FCFA pour son salaire de sélectionneur et environ 3 millions de FCFA de salaire en tant que DTN).

Le message est donc clair si l’on en croit ses informations. Magassouba est parti pour être reconduit s’il accepte la condition posée par le nouveau comité exécutif. Bavieux Touré estime que ce dernier a fait un bon travail, rapportent les médias.

Une annonce qui ne cesse de faire rigoler les observateurs du monde du football qui s’interrogent jusque-là sur le supposé bon travail auquel il fait allusion. Si c’est pour qualifier une équipe à une phase finale de la Can et en sortir au stade des 8èmes de finales qui est un bon travail. Nous pensons que c’est tout simplement une insulte au peuple malien.

Ce que Bavieux ne sait pas ou qu’il a peut-être oublié, c’est que Magassouba n’a pas fait mieux que son prédécesseur (Alain Giresse) qui a porté les Aigles à une demi-finale de la CAN. Magassouba aurait accompli à nos yeux un bon travail s’il était parvenu à faire mieux que celui qu’il a remplacé. D’aucuns diront certainement que c’est une équipe en reconstruction avec de jeunes joueurs.

Mais, ce que les gens ne diront certainement pas, c’est que l’équipe actuelle dont dispose le sélectionneur national est la plus talentueuse des générations que le Mali ait eu. Il est à d’ailleurs à se demander si nous sommes dans le même pays. L’on ignore bien ce qui se passe dans la tête du nouveau président de la femafoot.

Mais, disons-le carrément, reconduire Magassouba à la tête des Aigles serait un manque d’ambitions, voire un suicide (quand on sait que beaucoup de pays africains ont viré leurs entraîneurs après que ces derniers aient échoué à la CAN).

Et cela pour plusieurs raisons. Nous avions évoqué certaines raisons dans une de nos parutions. Nous y ajouterons d’autres raisons si besoin en était.

Un entraîneur sans palmarès

Voilà un monsieur qui n’a remporté qu’une seule coupe dans son palmarès (La coupe d’Afrique des vainqueurs de clubs et puis c’est tout.) Coupe remportée en 1995 avec le club Motema Penbé de la RDC en tant qu’intérimaire d’ailleurs.

L’entraîneur titulaire qui avait alors réussi à qualifier le Motema Penbé en finale de cette coupe (devenue aujourd’hui coupe CAF) venait de démissionner quelques jours avant la finale, nous dit-on.

Magassouba qui se rongeait les pouces là-bas est venu achever le travail de ce dernier en remportant la coupe. Un coup du sort pourrait-on dire. Après ça, rien du tout. Il a fait un passage sans succès au Gabon à Télestar avant de revenir au Stade malien de Bamako pour zéro succès.

N’ayant plus rien à faire, après son échec au stade malien de Bamako, il sera recasé par le Général Baba alors président de la femafoot qui le nomme comme DTN. La suite on la connait tous. Voilà donc en résumé tout le palmarès de l’Homme.

Aucune expérience donc avec une sélection nationale. Et dire que c’est ce dernier qui est aujourd’hui à la tête des Aigles et qu’on entend d’ailleurs renforcer en le reconduisant à ses fonctions.

C’est le comble du ridicule. N’ayons pas peur des mots. Mohamed Magassouba est trop limité pour coacher cette génération talentueuse des Aigles. Il l’a démontré à la face du monde lors de la récente phase finale de la CAN en Egypte. Comme on le dit, il n’est jamais trop tard pour mieux faire.

Le tout nouveau président de la femafoot se doit d’ouvrir les yeux pour ne commettre l’irréparable. Mamoutou Touré dit Bavieux doit savoir que le football ne se gère pas avec des sentiments.

Loin d’être dans le secret des Dieux, mais ce n’est pas avec Mohamed Magasouba que le Mali va remporter sa première CAN, encore moins se qualifier pour la coupe du monde à venir.

Que dire, en effet, d’un sélectionneur qui a du mal à composer son 11 de départ avant les matchs ou encore d’un sélectionneur dont les changements sont souvent opérés par les joueurs ?

A titre d’exemple, lors du match qui a opposé la Côte d’Ivoire au Mali en 8ième de finale de la dernière CAN, c’est le jeune Falaye Sacko qui aurait effectué le changement avec la rentrée en cours du match de Khalifa Coulibaly. Magassouba , nous dit-on, était sur le point de faire une autre bêtise. Falaye l’aurait donc ‘’intimé’’ de faire jouer un attaquant puisqu’on était mené. Ce qu’il a fait.

Magassouba et la presse : Des relations tendues

Ce serait un pléonasme de dire que Magassouba est un homme très suffisant. Voilà un monsieur qui pense peut-être que les journalistes sont la cause de ses malheurs. Du coup, il n’a aucun égard pour les hommes de médias vis-à-vis de qui il affiche un mépris pas possible. Il se plaît bien souvent à blâmer les journalistes qui le critiquent.

Comme si lui ne devrait pas être critiqué. Il oublie certainement qu’il n’est pas en train de gérer une famille mais plutôt une équipe nationale. Voilà un sélectionneur qui n’a pas de compte à rendre aux journalistes y compris même à sa hiérarchie.

Les faits sont là pour élucider nos propos. D’abord, Magassouba tient rarement des conférences de presse d’avant match comme le faisait Alain Giresse, feu Stephen Keshi et autres.

Chaque journaliste se débrouille à sa manière pour avoir par exemple la liste des joueurs convoqués pour tel ou tel match. C’est un constat qui est là depuis son intronisation à la tête des Aigles. Un autre exemple plus frappant, c’est l’épisode de l’Avant CAN.

En effet, c’est seulement à ‘48H ou 72 heures de la CAN que les Maliens ont connu la liste des 23 joueurs retenus pour la CAN. Non seulement, les journalistes n’avaient pas l’information.

Mais ce qui est plus grave, c’est qu’il il n’avait pas aussi communiqué la liste au bureau du CONOR. Et pourtant, il avait bel et bien faire parvenir ladite liste à la CAF au moins 10 jours avant le début de la CAN (comme le stipule le règlement de la CAF).

Quel mépris ! C’est dire à tel point que l’homme n’a de respect pour personne. Gonflé peut-être par les quelques 15 millions de FCFA qu’il touche maintenant comme salaire en tant que sélectionneur des Aigles.

L’homme a sûrement oublié les moments où il tournait en rond au siège de la femafoot pour ‘’quémander’’ le prix de t……

N’en parlons pas aujourd’hui de ces relations tendues avec les joueurs de l’équipe nationale sur lesquelles nous reviendrons dans nos prochaines parutions. En attendant, nous invitons le nouveau comité exécutif de la femafoot à se réveiller de son sommeil s’il veut vraiment faire mieux que le CONOR et le Général Baba comme ils l’ont laissé entendre.

A. N’Djim

Source: Le Point

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'âge légal de départ à la retraite

12 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019