Jeudi 17 Octobre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Jeux olympiques Tokyo 2020 : La course s’arrête pour les aigles dames

Après sa large défaite (3-0), à l’aller, à Abidjan, la sélection nationale féminine de football n’a pas pu faire mieux qu’un nul, mardi 3 septembre, au stade Mamadou Konaté face à la Côte d’Ivoire (0-0).

Ainsi, les Aigles Dames ne participeront pas au prochain Jeux olympiques que le Japon abritera du 24 juillet au 9 août 2020.

C’est une grosse déception pour les protégées de Mohamed Saloum qui rêvaient d’être présentes à cette 28è édition. Condamnées à l’exploit après leur faux pas lors de la manche aller (3-0), la capitaine Fatoumata Doumbia et ses co-équipières devaient marquer 4 buts sans encaisser pour renverser la vapeur et gagner leur ticket pour le troisième tour des éliminatoires. Mais elles sont complètement passées à côté du sujet et se sont fait éliminer par des adversaires coriaces.

La soirée a donc été cauchemardesque pour les Aigles Dames et leurs supporters qui sont sortis très nombreux pour les pousser à la victoire.

L’entame du match a été très laborieuse pour les nôtres qui sont apparues très méconnaissables face à cette équipe ivoirienne, plus en jambe et bien réorganisée.

Bien amenées par son trio d’attaque, Koko Ange N’Guessan, Ines Tia Viho et Joëlle Amenan, les Ivoiriennes donnent des sueurs froides au public du stade Mamadou Konaté à plusieurs reprises.

Bien servie par une partenaire, Koko Ange N’Guessan a fait une incursion dans la surface des Aigles Dames, mais perdit son duel face à la portière Fatoumata Karentao (2è min). Quatre minutes plus tard, l’attaquante ivoirienne est revenue à la charge avant d’être contrée par l’arrière gauche Aminata Sacko (6è min).

Dans la foulée, Ines Tia Viho s’est ouvert le chemin des buts mais ne cadrer pas son tir (12è min). Peu après la demi-heure, Joëlle Amenan, à 21 mètres des buts du Mali, expédier un tir puissant sur la barre transversale de la gardienne Fatoumata Karentao (33è min).

Plus les minutes s’écoulaient, plus la situation devenait compliquée pour les Aigles Dames. Et c’est sur domination ivoirienne que l’arbitre axial, la Guinéenne Fatoumata Touré, a sifflé la mi-temps. Au retour des vestiaires, les joueuses de Clémentine Touré continuèrent sur leur lancée en obtenant trois occasions nettes par Rebecca Grâce Amon Elloh (48è min), Binta Diakité (52è min) et Ines Tia Viho (55è min). Heureusement pour les nôtres, les Ivoiriennes ne cadrèrent pas.

Sur un coup franc direct, Koko Ange N’Guessan oblige la keeper Fatoumata Karentao à sortir le grand jeu pour repousser la balle au corner (70è min). Les Aigles Dames se signalèrent sur un contre attaque de Bassira Touré mais qui sera stoppée nette par la gardienne ivoirienne Cynthia Djohoré (75è min).

A la 80è minute, Fatoumata Diarra a profité d’un corner pour obliger la gardienne ivoirienne Cynthia Djohoré à se détendre pour empêcher le cuir de terminer sa course au fond des filets. Deux minutes avant la fin du match, les protégées de Mohamed Saloum pouvaient sauver l’honneur sur ce tir d’ Aïssatou Diadhiou, mais l’arrière droite n’a pas cadré sa tentative (88è min). Les Aigles Dames ne parviendront pas à marquer, les Ivoiriennes aussi. Score final : 0-0.

 

Ce score nul arrange les Ivoiriennes qui se qualifient pour le 3è tour. Les Eléphantes ont fêté leur qualification sur la pelouse du stade Mamadou Konaté en chantant et dansant pendant plusieurs minutes.

La Côte d’Ivoire défiera le Nigeria au prochain tour. La manche aller est prévue à Abuja (30 septembre) et le retour à Abidjan (4 octobre).

A l’instar du Mali, l’Algérie a été éliminée par le Nigeria (2-0 à l’aller et 1-0 au retour à Abuja). Le Botswana s’est imposé 3-2 aux tirs au but face à l’Afrique du Sud (0-0, à l’aller et 0-0 au retour). Le Ghana a dominé le Gabon en aller (3-0 au Gabon) et retour (2-0). La RD Congo s’est qualifiée au troisième tour suite au forfait de la Guinée-équatoriale.

C’est l’équipe féminine de l’Allemagne qui détient le trophée des Jeux olympiques (Brésil 2016). Les Etats-Unis dominent le classement avec 4 couronnes (1996, 2004, 2008 et 2012).

Djènèba

BAGAYOKO

 

Mardi 3 septembre au stade Mamadou Konaté

Mali-Côte d’Ivoire : 0-0

Arbitrage de la Guinéenne Fatoumata Touré assistée de ses compatriotes Fantagbè Kaba et de Manty Keïta

Mali : Fatoumata Karentao, Fatoumata Doumbia (cap), Aminata Sacko, Aïssatou Diadhiou, Salimata Diarra, Oumou Koné, Fatoumata Diarra, Agueissa Diarra (Maïmouna Traoré 74è min), Hawa Tangara (Binta Diarra 47è min), Bassira Touré.

Entraîneur : Mohamed Saloum.

Côte d’Ivoire : Cynthia Djohoré, Mariam Diakité, Christine Yeble Lohoves, Nina Zoté Kpaho (cap), Fernande Noukeu Tchetche, Bernadette Kakounan Amina (Aby Jessica Romuald 81è min), Binta Diakité, Rebecca Grâce Amon, Ines Tia Viho, Koko Ange N’Guessan, Joëlle Amenan (Espérance Cousso Agbo 6èè min).

Entraîneur: Clémentine Touré.

ILS ONT DIT …

Mohamed Saloum, entraîneur du Mali : « Malgré l’élimination de l’équipe, je félicite mes joueuses. Elles ont mouillé le maillot, malheureusement la chance n’était pas de notre côté».

Fatoumata Doumbia, capitaine du Mali : «Nous sommes très déçues ce soir (mardi ndlr), nous voulions continuer mais c’est la loi du sport. Nous félicitons la Côte d’Ivoire et nous lui souhaitons bonne chance. Nous allons travailler d’avantage pour les prochaines échéances ».

N’Diaye Yacaré Coulibaly, présidente de la commission football féminin : « Je félicite les filles et l’encadrement technique malgré la défaite. Place maintenant au travail pour bien préparer les éliminatoires de la CAN-féminine 2020 ».

Clémentine Touré, entraîneuse de la Côte d’Ivoire : « Je remercie Dieu pour cette qualification au 3è tour des éliminatoires. Les filles ont été superbes durant toute la rencontre et elles sont restées concentrées dans le match ».

Nina Zoté Kpaho, capitaine de la Côte d’Ivoire : «Nous sommes très contentes pour la qualification. Maintenant, le plus dur, c’est de passer l’obstacle nigérian qui est un gros morceau, mais allons tout faire pour nous qualifier et être présentes aux JO ».

Propos recueillies par

D. B.

Source : l’Essor                                                                                                                                                                

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le retour de Bachar

17 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal : l'influence politique des confréries religieuses

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019