Lundi 09 Décembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

FEMAFOOT : TROIS CANDIDATS EN LICE

En agissant en tant que Commission électorale dans le cadre de l’élection du nouveau comité exécutif, le Comité de normalisation (CONOR) de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) a retenu trois listes de candidature.

Les listes de Sahala Baby, de Mamoutou Touré «Bavieux» et d’Alassane Souleymane ont été retenues. Par contre celles de Sidiki Diabaté et Ibrahim Doumbia ont été rejetées, mais ils ont le temps de faire appel. La liste définitive sera publiée le 14 août prochain.

Dans une correspondance adressée à Salaha Baby, candidat à la présidence de la FEMAFOOT, la présidente du CONOR, Mme Daou Fatoumata Guindo ecrit: «Vu l’accusé de réception n° 147 du 29 juillet 2019, délivré au moment du dépôt du dossier de candidature de la liste conduite par Salaha Baby au poste de président de la Fédération malienne de football ; après examen dudit dossier, la commission électorale accepte la liste conduite par Salaha Baby», informe Mme Daou Fatoumata Guindo. Le CONOR a envoyé presque la même correspondance à Mamoutou Touré «Bavieux» et à Alassane Souleymane. La montagne du parrainage (au moins trois membres de la FEMAFOOOT) a refroidi les ardeurs de certains prétendants tels que l’ancien international des Aigles, Soumaïla Coulibaly ou encore Mamadou Makadji «La Voix», un supporter du Stade malien, lesquels avaient annoncé leurs candidatures sans réunir les parrainages nécessaires.

L’appel à candidature a été lancé le 29 juin dernier et ceux qui souhaitaient briguer la présidence de la FEMAFOOT ont eu un mois pour déposer leurs dossiers.

En octobre 2017, lors de l’élection avortée, onze dossiers de candidatures avaient été déposés sur lesquels neuf ont été rejetés pour défaut de parrainage. Cette fois-ci, ils sont trois candidat en lice si les recours de Sidiki Diabaté et Ibrahim Doumbia n’aboutissaient pas. Les deux poids lourds Mamoutou Touré «Bavieux» et Salah Baby, qui se sont affrontés lors de l’Assemblée générale avortée du 8 octobre 2017, sont présents, et notre confrère de l’ORTM est considéré comme le petit poucet de l’élection.

Alassane Souleymane a souhaité que l’élection soit une occasion de retrouvailles de la famille du football malien. « Que l’élection du 29 août soit une fête électorale, soit un rendez-vous réussi de l’ensemble des acteurs du football malien», a-t-il déclaré, le 29 juillet, après avoir déposé son dossier de candidature. «Notre candidature, c’est aussi de rappeler que l’élection est une compétition entre projets portés par des individus qui vont à la chasse aux suffrages des membres électeurs. Ceux-ci ne doivent pas nous donner l’impression que le vote est plié que chacun a déjà choisi son camp avant le jour du scrutin.

Il ne saurait y avoir de camps dans notre football que celui de l’ensemble de la famille du football malien», a ajouté Alassane Souleymane. Il a estimé que cette élection doit être l’occasion d’une confrontation saine entre projets novateurs qui redonnent de l’espoir pour ceux qui font vivre le football. «Deux, trois ou quatre candidats, tous devront aller chez chaque électeur pour expliquer leur projet et leurs promesses.

A l’issue de l’élection, tous devront être derrière le gagnant pour l’aider dans son mandat à faire gagner nos équipes, à faire jouer nos joueurs et nos compétitions. C’est cela qui rendra fort notre football et sa gouvernance», a conclu Alassane Souleymane.

Et tout porte à croire que l’élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT sera disputée entre les deux hommes : Sahala Baby et Mamoutou Touré. A noter que leur bras de fer intervient dans un tournant décisif pour le football malien plongé dans une crise sans précédent depuis 2015 sur fond de dichotomie entretenue par les deux camps. Face à cette situation, la FIFA a nommé, en janvier 2018, un Comité de normalisation à la tête de la Fédération malienne de football.

Au bout de ses mandats successifs, les observateurs conviennent qu’une lueur de sortie de crise est amorcée avec l’organisation et la réussite des Assemblées générales de la Fédération. Beaucoup estiment que le football malien sortira définitivement de la crise avec l’élection du nouveau comité exécutif, le 29 août prochain. Le comité exécutif de la FEMAFOOT est composé de 16 membres dont un président, deux vice-présidents et 13 autres membres.

Ladji M. DIABY

Source : L’ESSOR

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ingérence extérieure

04 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

06 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019