Mardi 07 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ Les contaminations prennent l'ascenseur avec 9 nouveaux cas, ce qui porte à 56 le nombre de malades

+ 12 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN 2019 : Des Camerounais qualifiés et sans regret

L’équipe du Cameroun a fini deuxième du groupe F, en Coupe d’Afrique des nations, et affrontera donc celle du Nigeria en huitièmes de finale de la CAN 2019, le 6 juillet à Alexandrie.

Les Camerounais ont concédé le match nul 0-0 face aux Béninois, ce 2 juillet à Ismaïlia. Mais officiellement, les « Lions Indomptables » ne regrettent ni leur classement, ni leurs résultats.

De notre envoyé spécial à Ismaïlia,

« L’objectif, c’était de passer le premier tour. On l’a fait. » Arnaud Djoum ne veut pas bouder son plaisir, après la qualification du Cameroun en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations, ce 2 juillet à Ismaïlia. Pourtant, le milieu de terrain sait que les « Lions Indomptables » n’ont pas été parfaits, loin de là, face au Bénin (0-0), dans le groupe F de la CAN 2019. « On aurait dû concrétiser notre domination en marquant un but, concède-t-il. Pourtant, on a eu des occasions et on a dominé la rencontre. Mais je reste confiant. Parce que les Béninois ont attendu, regroupés devant leur gardien de but. »

Des « Ecureuils » qui ont par ailleurs décroché leur toute première participation au second tour d’une CAN. « Le Bénin a vraiment été solide, défensivement, souligne d’ailleurs le latéral Ambroise Oyongo. Il faut saluer leur match. Les béninois ont mérité leur qualification. Ils ont bien défendu. »

Une attaque inefficace

Muette face au Ghana puis au Bénin, l’attaque camerounaise n’inquiète pas davantage un de ses membres, Eric-Maxim Choupo-MFoting. « Le plus important, c’est de se créer des occasions, assure l’avant-centre. On l’a fait aujourd’hui, même si on n’a pas réussi à marquer. » Oyongo ajoute, lui, que « le plus important, c’est de bien défendre. C’est le secret de la réussite en Coupe d’Afrique ».

Au prochain tour, les champions d’Afrique en titre affronteront les Nigérians, le 6 juillet à Alexandrie. Une perspective qui n’effraie pas Arnaud Djoum : « A un moment donné, on doit forcément croiser de grosses équipes. Il y a deux ans, on avait affronté le Sénégal en quarts de finale. Il faut en passer par ce genre de match. »

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Serge Coulibaly, journaliste, à propos du Covid-19 : « Ceux qui n’y croient pas creusent la tombe de leurs concitoyens et concitoyennes »

« L’irréparable me sépare des théoriciens qui continuent de croire que coronavirus est une pure invention.

Lire la suite

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Pas d'opinion publique au Gondwana

07 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Côte d'Ivoire : l'enrôlement fait polémique

07 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020