Dimanche 18 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN 2019 : 120.000 POLICIERS MOBILISÉS POUR ASSURER LA SÉCURITÉ

Le dispositif sécuritaire mis en place par les autorités égyptiennes dans le cadre de la CAN est sans précédent dans l’histoire de la compétition. En effet, 120.000 policiers ont été mobilisés par le pays des Pharaons pour assurer la sécurité pendant toute la durée de cette 32è édition de la CAN.

Les agents de sécurité sont positionnés partout : à l’intérieur et à l’extérieur des stades, devant les hôtels, aux alentours des sites d’entraînement et bien entendu dans les endroits stratégiques des quatre villes qui accueillent le tournoi : le Caire, Alexandrie, Ismaïlia et Suez. Les policiers sont appuyés par plus de 600 militaires. Depuis la révolte populaire de 2011, qui a notamment mis fin au régime du président Mohamed Morsi (décédé il y a quelques jours) et ouvert une période d’instabilité, la situation sécuritaire est devenue préoccupante au pays des Pharaons.

Et si la ferveur populaire est au rendez-vous de la CAN, la sécurité demeure pour les autorités un défi de taille. «Pour faire face à la menace des plus graves, le ministère égyptien de l’Intérieur a mobilisé 120 000 policiers pour la grande fête du football africain. Les agents sont ainsi répartis sur tous les sites de la compétition, notamment dans les stades, les fan-zones, les hôtels où séjournent les délégations et les lieux divers d’affluence.

Le gouvernement du président Abdel Fattah al-Sissi assure que toutes les dispositions ont été prises pour la sécurité des équipes et du public», nous a confié Karim Slimin, un membre de la commission de sécurité au stade de Suez. Pour sécuriser les sites qui verront déferler des centaines de milliers de supporters durant la CAN, le comité d’organisation a décidé de doter son dispositif de drones destinés à des missions de surveillance aérienne de basse altitude.

Le vice-président de la Fédération égyptienne de football, Ahmed Shobeir se réjouit déjà de l’efficacité du dispositif : «Des drones survoleront les stades à quelques dizaines de mètres de hauteur. Les appareils sont équipés d’une caméra haute définition et d’une autre thermique qui permettront de détecter et surveiller tous les supporters présents dans les stades. Une mesure qui s’ajoute aux nombreux dispositifs de sécurité déjà mis en place aux abords des stades avec des portails détecteurs de métaux et d’explosifs. Des outils devenus indispensables à l’heure où le pays est sous état d’urgence», a salué le dirigeant dans une interview accordée à la presse.

L’Egypte compte plus de 100 millions d’habitants et depuis huit ans, le pays fait face à une insécurité dont les victimes ne se comptent plus. Le bon déroulement de la CAN sur le plan sécuritaire est donc une priorité et un défi pour les autorités égyptiennes.

Envoyé spécial

Seïbou S.

KAMISSOKO

ILS ONT DIT…

Moussa Djénépo, attaquant des Aigles : «Nous avons fait une très bonne opération aujourd’hui (lundi ndlr) face à la Mauritanie. Le travail n’est pas fini, nous allons continuer à travailler. Nous sommes tous jeunes et presque toute l’équipe participe à sa première CAN. On va apprendre. Contre la Tunisie, on va se battre pour donner de la joie au peuple malien».

Lassana Coulibaly, milieu de terrain des Aigles : «Je dis félicitations à toute l’équipe. Ça n’a pas été facile, mais comme tout le monde s’est donné à 100%, on a gagné. On va bien récupérer pour bien aborder la prochaine rencontre. Et il y a toujours des petites erreurs qu’il faut corriger, parce que contre des grandes équipes ça pourrait nous causer d’énormes problèmes».

Adama Traoré, milieu de terrain des Aigles : «je pense qu’il était très important de gagner cette première sortie. Lors de la deuxième journée, nous serons face à la Tunisie une grande nation de football. ,Nous savons que les choses ne seront pas faciles. Notre premier objectif est de nous qualifier pour les huitièmes de finales».

Djigui Diarra, gardien de but des Aigles : «On est très content après cette victoire, mais c’est un début. Nous allons préparer la rencontre contre la Tunisie comme toutes les autres rencontres. C’est le football, ça réserve souvent des surprises, je pense bien qu’on peut battre les hommes d’Alain Giresse».

Propos recueillis par S. S. K

Source : L’ESSOR

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'armée est la VAR de la révolution (rediffusion)

15 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] La Libre Antenne

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019