Mardi 22 Octobre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

CAN 2019 : QUAND MOHAMED MAGASSOUBA JOUE AVEC LES NERFS DES SUPPORTERS

Le sélectionneur national, Mohamed Magassouba a attendu le dernier moment pour mettre fin au suspense. En effet, c’est seulement samedi, au moment où tous les regards étaient tournés vers l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT), que le technicien malien a dévoilé la liste des 23 Aigles, qui défendront les couleurs du Mali à la 32è édition de la CAN, Égypte 2019. Mohamed Magassouba a été le dernier des 24 sélectionneurs qui seront présents au pays des Pharaons, à déposer sa liste au niveau de la CAF. Pourquoi le sélectionneur national par intérim a attendu le dernier moment pour dévoiler sa liste ? La question mérite d’être posée, quand on sait que trois jours seulement après l’arrivée de la sélection nationale au Qatar pour son stage préparatoire (10 juin), une source proche de la FEMAFOOT avait indiqué que le technicien a communiqué sa liste avant son départ de Bamako. Joint au téléphone, notre source a même promis de nous envoyer cette liste, avant de faire machine arrière et nous demander de nous adresser au secrétariat général de la FEMAFOOT. A l’évidence le technicien ne voulait pas que les noms des 23 joueurs retenus soient dévoilés avant son départ de Bamako, puisque le secrétariat général de la FEMAFOOT nous dira qu’il ne dispose pas de la liste et de patienter quelques jours. Le sélectionneur national par intérim a donc joué jusqu’au bout avec les nerfs des supporters et lui seul pourra expliquer les raisons pour lesquelles il a attendu tout ce temps avant de trancher.

Pour revenir à la fameuse liste, elle comprend tous les cadres de l’équipe, à l’exception, bien entendu du milieu de terrain, Yves Bissouma, blessé et du gardien de but Mamadou Samassa qui a décliné la sélection. Trois joueurs ont été écartés par le technicien Magassouba : les milieux de terrain Souleymane Diarra (Lens, France) et Idrissa Traoré «Essien» (Al Shabab, Libye) et l’attaquant de Leeds United, prêté cette saison au club turc d’Ankaragücü, Hadi Sacko qui s’est blessé et qui sera indisponible trois semaines. Tandis qu’Yves Bissouma (Brighton, Angleterre) avait déjà déclaré forfait. Souleymane Diarra a été le premier à réagir et le joueur est plutôt positif. Sur son compte Facebook, l’international malien a écrit : «J’étais tellement excité à l’idée de jouer ma première CAN mais, hélas, les portes se sont refermées dans la dernière ligne droite. Jouer une Coupe d’Afrique est le rêve ultime de tout footballeur africain mais nous nous devons serrer les coudes et aller de l’avant comme ce fut le cas lors de l’Assemblée générale ordinaire de la Femafoot. L’équipe nationale du Mali est au-dessus de tout. Je serai le premier supporter des Aigles à la CAN».

24h avant la publication de la liste des 23, les Aigles avaient livré leur premier match de préparation au Qatar contre le champion d’Afrique en titre, le Cameroun (vendredi 14 juin). Cette rencontre s’est soldée par le nul 1-1, l’attaquant des Lions indomptables, Karl Toko Ekambi ayant répliqué à la 44è minute au latéral gauche des Aigles, Youssouf Koné qui avait ouvert le score pour le Mali (22è min). «C’était un beau match, très disputé. Le Mali a exercé un gros pressing, qui nous a beaucoup gênés. Mais nous avons su revenir dans le match, et nous avons égalisé. Par la suite, nous avons un peu repris le contrôle de la partie, nous n’avons plus concédé beaucoup d’occasions et je crois que nous avons mieux terminé que le Mali. Nous avons encore quelques réglages à faire, puis nous serons prêts», a déclaré le sélectionneur camerounais, Clarence Seedorf, après la rencontre. Hier dimanche, les Aigles devaient disputer un deuxième match de préparation, face à l’Algérie. Le premier adversaire du Mali à la CAN, la Mauritanie a battu Madagascar (2-1), le même vendredi.

Seïbou S.

KAMISSOKO

 

LA LISTE DES 23

Gardiens (3) : Djigui Diarra (Stade malien de Bamako, Mali), Ibrahim Bosso Mounkoro (TP Mazembé, RD Congo), Adama Keïta (Djoliba, Mali). Défenseurs (7) : Molla Wagué (Nottingham Forest, Angleterre),
Hamari Traoré (Rennes, France),
 Falaye Sacko (Vitoria Guimares, Portugal), 
Massadio Haïdara (Lens, France), Youssouf Koné (Lille, France),
 Mamadou Fofana (FC Metz, France),
 Boubacar Kiki Kouyaté (Troyes, France).

Milieux (5) : Diadié Samassékou (RB Salzbourg, Autriche), Amadou Haïdara (R.B Leipzig, Allemagne),
 Cheick Doucouré (Lens, D2 France),
 Lassana Coulibaly (Glasgow Rangers, Ecosse),
 Adama Traoré (Cercle de Bruges, Belgique).

Attaquants (8) : Moussa Djénépo (Standard Liège),
 Moussa Doumbia (Stade de Reims, France),
 Abdoulaye Diaby (Sporting CP, Portugal),
 Moussa Maréga (FC Porto, Portugal),
 Kalifa Coulibaly (Nantes, France),
 Adama Niane (Charleroi, Belgique), Adama Traoré (Orléans, D2 France),
 Sékou Koïta (Wolfsberg, Autriche).

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Un ancien fonctionnaire international écrit à IBK : « Démissionnez de votre Présidence… » !

Ancien fonctionnaire international, Mahamadou Maïga, Docteur d’Etat ès sciences économiques de l’Université de Paris-1-Panthéon Sorbonne, écrit une lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta. Dans sa correspondance, M. Maïga lance un appel pressant à IBK : «… de vous voir démissionner de la Présidence de la République dans les brefs délais, pour parer, non pas à un putsch que vous avez évoqué supra, mais à une révolte multiforme ou une révolution populaire aux conséquences sociales imprévisibles, du genre de la révolte qui a balayé le régime monopartite détesté de M. le Président Moussa Traoré ». 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Profession rabatteurs

21 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: Félix Tshisekedi promet de lutter contre la pauvreté

21 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019