Samedi 24 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Basket-ball, championnat national : ATTAR-AS POLICE, DE LA REVANCHE DANS L’AIR

Le match AS Police-Attar club sera la tête d’affiche de la 10è journée du championnat national de basket-ball qui se dispute ce week-end. Le choc est prévu le dimanche 21 avril à 20h au Palais des sports Salamatou Maïga.

Après 9 journées de débats, les deux clubs occupent, respectivement les première et troisième places du classement, avec seulement trois unités de plus pour les Policiers.

Des Jaunes qui sont invaincus depuis le début du championnat et qui affichent 18 points au compteur. Si l’AS Police l’emporte dimanche, elle prolongera la série, mais surtout creusera le trou avec le troisième. C’est dire que tous les regards seront tournés vers ce choc, avec, d’un côté, l’AS Police qui va tout mettre en œuvre pour empocher les points et, de l’autre, Attar club qui doit impérativement gagner pour garder le contact avec le leader du classement. Au match aller, les Policiers avaient dominé les protégées du coach Papa Cissé.

Au papier, l’AS Police abordera la rencontre avec les faveurs du pronostic. Car comme à l’aller, les pensionnaires de N’tomikorobougou pourront encore s’appuyer sur leurs individualités, notamment, Papa Tandina, l’un des meilleurs joueurs du championnat. «Nous nous sommes préparés pour gagner le championnat. Pour ce match nous allons mettre des stratégies en place pour l’emporter, promet le technicien de l’AS Police, Moussa Sogoré. Beaucoup de gens nous considèrent comme le favori du championnat, mais il faut rester prudent. Le statut de favori n’existe que sur le papier.

C’est sur le terrain qu’il faut le confirmer», a ajouté le technicien. Moussa Sogoré a d’autant de raisons d’être prudent, que son homologue de Kidal annonce, de son côté, que ses joueurs joueront avec la ferme intention de prendre leur revanche sur les Policiers. Pour lui, la surprise est tout à fait possible. «La surprise, nous y pensons. Nous avons travaillé dur et avec rigueur pour préparer ce match», a ainsi confié Papa Cissé. Les Jaunes sont donc avertis.

Avant le choc, AS Police-Attar club, le deuxième du classement, l’USFAS (15 points) recevra le Sigui de Kayes qui occupe la 7è place, avec 11 points, alors que le Stade malien (5è, 14 points) se frottera à la lanterne rouge, le Djoliba. Le dernier match du tableau masculin mettra aux prises, le Réal (4è, 14 points) et le Centre de référence de basket (6è, 12 unités).

Chez les Dames, l’honneur reviendra au Stade malien et à l’USFAS d’ouvrir le bal, aujourd’hui au Palais des sports à 16h. Les Stadistes sont troisièmes au classement, avec 15 unités, alors que l’USFAS occupe le 5è rang, avec 14 points. En deuxième heure, l’AS Commune VI (6è, 12 points) sera à l’épreuve du leader incontesté, l’AS Police (17 points). Dimanche, toujours au Palais des sports, le deuxième du classement, le Djoliba (16 points) s’expliquera avec la lanterne rouge du classement, le Tata de Sikasso qui n’a enregistré aucune victoire depuis le début du championnat. La dernière confrontation des Dames opposera Attar club de Kidal (4è, 14pts) et l’AS Commune III (6è, 12 points).

Seïbou S.

KAMISSOKO

 

LE PROGRAMME

Chez les Dames

Aujourd’hui au Palais des sports

16h : Stade malien-USFAS

18h : AS Commune VI-AS Police

Dimanche 21 avril au Palais des sports

16h : Djoliba-Tata

18h : Attar club-AS Commune III

Chez les Messieurs

Aujourd’hui au Palais des sports

14h : Stade malien-Djoliba

20h : Réal-CRB

Dimanche 21 avril au Palais des sports

14h : USFAS-Sigui

20h : Attar club-AS Police

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique [Rediffusion]

22 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] La Libre Antenne

23 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019