Vendredi 23 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Match amical : SÉNÉGAL-MALI 2-1, LES AIGLES MÉRITAIENT MIEUX

Le Mali avait le match en main, mais tout a basculé pour les Aigles dans le dernier quart d’heure. Dominés territorialement mais pas très iniquités, les protégés de Mohamed Magassouba ont pu résister aux Lions de la Teranga et débloquer le tableau d’affichage à la 73è minute.

A la conclusion d’une belle action collective, l’ailier gauche, Adama Traoré «Malouda», s’infiltre dans la surface adverse, avant d’ajuster le gardien sénégalais, Alfred Gomis d’un tir de l’intérieur du pied gauche (73è min). On en restera là jusqu’à l’entrée sur la pelouse de la star de la sélection sénégalaise, Sadio Mané.

Le joueur de Liverpool, intégré peu après l’ouverture du score par le Mali, à la place de Cheick Kouyaté (76è min) a d’abord remis les pendules à l’heure pour les siens (87è minute) pour ensuite servir Moussa Konaté pour le 2-1 dans le temps additionnel (90è min +1). Les Aigles, version Mohamed Magassouba concèdent, ainsi leur première défaite en 9 matches, toutes compétitions confondues.

Pour ce premier match de préparation de la CAN, Egypte 2019, la sélection malienne n’a pas démérité. Au contraire, le capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers ont donné une belle réplique à la meilleure sélection africaine au classement FIFA et méritait au moins le nul sur l’ensemble de leur prestation, hier au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Non seulement les nôtres ont joué totalement décomplexés, à l’image de Moussa Doumbia qui a causé des misères aux défenseurs sénégalais, mais l’équipe a également montré de bonnes dispositions. Malheureusement, dans ce genre de matches, ce sont les individualités qui font la différence, comme l’a prouvé Sadio Mané, avec son but égalisateur et sa passe décisive pour Moussa Konaté. En cinq minutes, l’attaquant de Liverpool a fait basculer le match et priver les Aigles d’une victoire quasi certaine.

Ce match amical, Sénégal-Mali intervient quelques jours après la belle victoire des Aigles et des Lions face, respectivement au Soudan du Sud (3-0) et à Madagascar (2-0) lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019. C’est avec un onze de départ remanié que les deux sélections ont abordé la rencontre. Du côté du Mali, 4 changements ont été effectués par le technicien Magassouba. Le gardien Djigui Diarra a débuté le match à la place de Mamadou Samassa, tandis que Massadio Haïdara et Boubacar Kouyaté «Kiki» ont fait leur baptême du feu, respectivement dans le couloir gauche et dans l’axe de la défense en lieu et place de Youssouf Koné et Bakaye Dibassy. L’attaque était animée par Moussa Maréga, en remplacement de Kalifa Coulibaly. Le défenseur central Mamadou Fofana, l’arrière droit Falaye Sacko, les milieux de terrain Lassana Coulibaly, Idrissa Traoré, Abdoulaye Diaby, les ailiers Moussa Djénépo, Moussa Doumbia ont débuté les deux matches.

Avant la rencontre, le sélectionneur national par intérim, Mohamed Magassouba avait déclaré que l’équipe sénégalaise est actuellement la plus équilibrée d’Afrique. «J’ai beaucoup de respect pour l’adversaire, c’est une équipe pétrie de talents et qui dispose de joueurs qui jouent dans les grands clubs en Europe. Elle a de la matière sur toutes les lignes.

On ne pouvait pas rêver mieux pour notre premier match de préparation avant la CAN», a dit le sélectionneur national. Il faut donc espérer que Mohamed Magassouba a tiré beaucoup d’enseignements de cette courte défaite contre les Lions de la Teranga, la première depuis qu’il est à la tête de la sélection nationale.

Ladji M. DIABY

 

Mardi 26 mars au stade Léopold Sédar Senghor

Sénégal-Mali : 2-1

Buts de Sadio Mané (87è min), Moussa Konaté (90è min +1) pour le Sénégal; Adama Traoré (73è min) pour le Mali.

L’Equipe du Mali : Djigui Diarra (Mamadou Samassa, 46è min), Massadio Haïdara, Mamadou Fofana, Boubacar Kouyaté, Falaye Sacko (Bakaye Dibassy, 56è min), Lassana Coulibaly, Idrissa Traoré (Cheick Doucouré, 46è min), Abdoulaye Diaby (Adama Traoré, 38è min), Moussa Djénépo (Adama Traoré, 63è min), Moussa Doumbia (Birahima Tandia, 75è min), Moussa Maréga. Entraîneur : Mohamed Mogassouba.

CAN 2019 : LE MALI DANS LE CHAPEAU 2

Le comité exécutif de la CAF qui s’est réuni lundi dernier au Caire en Égypte, a précisé les procédures du tirage au sort de la phase de groupes de la CAN 2019 qui se tiendra le 12 avril prochain dans la capitale égyptienne. Pour ce tirage, 4 chapeaux ont été définis. Les 6 groupes de cette première CAN à 24 nations seront ainsi constitués par une équipe issue de chacun d’eux.

L’instance dirigeante du football africain a aussi précisé que les 24 nations qualifiées ont été réparties selon le dernier classement FIFA de chaque pays, mais également en tenant compte des résultats des trois précédentes CAN (2013, 2015 et 2017) ainsi que des éliminatoires des CAN 2015, 2017 et 2019. Le Mali est logé dans le chapeau 2, en compagnie du Maroc, du Nigeria, de la RD Congo, de l’Algérie et de la Guinée.

Cela revient à dire que les Aigles ne rencontreront aucun de ses pays lors de la phase de poules. L’Egypte, hôte du tournoi, est logée dans le chapeau 1, en compagnie du Ghana, de la Tunisie, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Sénégal, alors que le chapeau 3 est composé de l’Ouganda, de l’Afrique du Sud, de la Guinée-Bissau, du Zimbabwe, de l’Angola et du Burundi. Quant au chapeau 4, il regroupe la Mauritanie, la Namibie, le Bénin, le Kenya, Madagascar et la Tanzanie.

Le 12 avril donc, tous les 24 pays qualifiés connaîtront leurs adversaires du premier tour. Pour la petite anecdote, la Mauritanie, le Burundi et Madagascar sont les trois nations qui disputeront leur première phase finale en Egypte. Exceptés ces trois pays, toutes les 21 autres sélections ont participé à au moins une phase finale (le Mali sera présent à la CAN pour la 12è fois de son histoire). Au rayon des absents de cette première CAN à 24 équipes on peut citer la Zambie, sacrée en 2012, le Burkina Faso, finaliste en 2013 et le Gabon. Pierre Aubameyang et les Panthères qui étaient logés dans la même poule de qualification que les Aigles, n’ont pu faire mieux que troisièmes, synonyme d’élimination.

Seïbou S.

KAMISSOKO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique [Rediffusion]

22 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Le Conseil souverain prend ses fonctions au Soudan

22 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019