Dimanche 26 Mai 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Koyan Keïta : DÉJÀ DEUX TROPHÉES

L’histoire retiendra que Koyan Keïta a été la première Malienne à être sacrée championne du Mali de bras de fer sportif. L’athlète a remporté le prestigieux trophée, cette année même, lors du championnat national auquel les femmes ont participé pour la première fois de l’histoire de la compétition.

Jusque-là, seuls les hommes participaient aux compétitions organisées par la Fédération malienne de bras de fer sportif (FMBFS) et les ligues et les femmes se contentaient de jouer le rôle de supportrices. C’est seulement lors du dernier championnat national, tenu en janvier dernier, que les athlètes femmes ont fait leur apparition sur la scène et le premier trophée de la catégorie a été remportée par Koyan Keïta, face à Aïcha Koné, sociétaire du club Sanga Force de Sangarébougou.

Née le 4 novembre 1993 à Bamako, Koyan Keïta a commencé a découvert le bras de fer sportif en novembre 2018, alors qu’elle jouait jusque-là au basket-ball. Après avoir intégré le club de Kalabanco-Coro, son quartier de résidence, elle commence les entraînements et ne tarde pas à se faire remarquer par les responsables de la fédération. On connaît la suite : quelques mois d’apprentissage suffiront à Koyan Keïta pour convaincre ses entraîneurs qui la choisiront pour représenter le club au premier championnat national ouvert aux femmes. Sans surprise, l’étudiante à l’Université privée (ISTAC) remporte le titre suprême, en battant Aïcha Koné de Force Sanga. Vendredi dernier, la sociétaire de Kalaban-Coro s’est adjugée un nouveau trophée, en se hissant sur la première marche du podium du championnat du District. Koyan Keïta coiffe, ainsi, sa deuxième couronne en quelques mois et s’affirme comme la reine du bras de fer sportif malien.

«Je connaissais pas le bras de fer sportif, mais ce sont mes amies qui m’ont poussé à aller m’inscrire dans un club. Mes parents m’ont également soutenu et sans eux, je pense que je n’aurai pas remporté ces trophées», a confié l’athlète après son sacre au championnat du District. Pour la jeune Koyan Keïta, l’aventure ne fait que commencer et les défis sont nombreux.

La première grande échéance qui attend l’athlète sera le Championnat d’Afrique que le Mali doit abriter en juillet. Sauf surprise, Koyan Keïta conduira la sélection nationale féminine à ce rendez-vous de l’élite continentale, avec comme objectif, aller le plus loin possible. C’est en tout cas le rêve de la championne du Mali qui se dit optimiste pour la suite des événements, «surtout, a-t-elle cependant insisté, si les athlètes bénéficient d’une bonne préparation». En plus du bras de fer sportif, Koyan Keïta consacre son temps à la lecture et aime le voyage.

D. B.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Un homme, une voix [rediffusion]

23 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

24 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2019