Jeu de dames, championnat national : MOUSSA COULIBALY FAIT DEUX COUPS

Publié le 21 décembre
Source : l'Essor

Le championnat national du jeu de dames s’est déroulé du 1er au 9 décembre au centre de Kabala. Au total, 16 joueurs, issus des ligues affiliées à la Fédération malienne du jeu de dames (FMJD) ont participé à la compétition cette année.

Il s’agit des ligues du District de Bamako (5 joueurs), Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti (2 chacune) et Tombouctou (1 joueur). A l’issue des débats, c’est le jeune joueur de la ligue du District de Bamako, Moussa Coulibaly qui a été sacré champion du Mali 2018, avec 13 points, à égalité avec Mamoutou Mariko de Koulikoro, mais avec un meilleur sonnebon berger (109, contre 102 en faveur du premier), c’est-à-dire le système qui permet de départager les joueurs, en cas d’égalité. La troisième place est revenue à un autre représentant du District de Bamako, Youssouf Bah qui a obtenu 11 points. Moussa Diallo (Koulikoro) et Djibril Traoré (Kayes) ont occupé, respectivement les quatrième et cinquième places du classement.Avec ce sacre, Moussa Coulibaly réalise le doublé, puisqu’il a également remporté cette année le titre de champion du District. Au jeu de dames on appelle ça «faire deux coups». Le nouveau patron du jeu de dames malien s’est révélé au grand public en 2016, lors du Championnat d’Afrique que notre pays a abrité et qui a regroupé les meilleurs joueurs du continent. Moussa Coulibaly avait été le meilleur Malien de la compétition, en terminant 8è du classement général. Depuis, le jeune joueur ne cesse de monter en puissance, même s’il a été devancé au dernier Championnat d’Afrique par son coéquipier de la sélection nationale, Kassim Souaré qui s’est classé 4è et qui a décroché son billet pour le prochain Mondial. Curieusement, Kassim Souaré n’a pas réussi à se qualifier pour le championnat national et le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Moussa Coulibaly n’a pas laissé passer l’occasion.

Le nouveau «Maître» du jeu de dames a reçu une enveloppe de 200.000F cfa, contre 150.000F cfa, 100.000F cfa et 50000F cfa, respectivement pour les deuxième, troisième et quatrième du classement. Selon le secrétaire général de la Fédération malienne du jeu de dames, Pr Oumar Thiero, c’est le président du Comité national olympique et sportif (CNOS), Habib Sissoko qui a financé l’organisation de la compétition. «Cette année, la Fédération malienne du jeu de dames n’a pas reçu de subvention de l’Etat et la tenue du championnat national était menacée. Heureusement, le président du Comité national olympique et sportif, Habib Sissoko qui est également président d’honneur de notre fédération a mis la main à la poche. C’est grâce à lui que nous avons pu organiser le championnat», a révélé Pr Oumar Thiero. «La Fédération malienne du jeu de dames n’oubliera jamais ce geste de Habib Sissoko, nous lui serons toujours reconnaissants. A l’instar des autres fédérations, le monde du jeu de dames malien est fier de son président d’honneur et lui adresse ses sincères remerciements», conclura le secrétaire général de la FMJD.

Souleymane B. TOUNKARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook