Vendredi 16 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Crise au sein du CONOR : Trois membres claquent la porte

La FIFA vient de proroger le mandat du Comité de normalisation (CONOR) jusqu’au 28 février 2019, soit 4 mois de plus. Certains membres du comité qui ne partagent pas cette décision, ont préféré claquer la porte. Une médiation est en cours pour sauver ce qui reste des meubles.

Après une première prorogation, la FIFA vient de prolonger encore le mandat du Comité de normalisation jusqu’au 28 février 2019, soit 4 mois de plus. Durant cette période, le comité est chargé d’organiser l’assemblée générale avant le 31 décembre 2018 pour relire les textes de la Femafoot et de mettre en place un bureau exécutif normal.

A peine prorogé, le comité est déjà confronté à plusieurs problèmes. Selon nos sources, certains membres du Conor, mécontents de cette nouvelle prolongation auraient décidé de claquer la porte. Il s’agit de Me Mamadou Gaoussou Diarra, Mahamadou Samaké “Sam Dièma” et Losseini Bengaly.

Face à cette nouvelle tension au sein du comité, la présidente du Conor a souhaité mettre le ministre des Sports à profit pour trouver un terrain d’entente. Aux dernières nouvelles, le ministre Jean Claude Sidibé est parvenu à calmer les dissidents sur la base de la tenue obligatoire de l’assemblée générale avant le 31 décembre 2018 afin que les compétions débutent.

Y Doumbia

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La cour de récré

15 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: vers une amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall?

15 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018