Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Afrique Elim.CAN 2019-Mali: M. Magassouba « Ne rien laisser au hasard »

Tout va bien pour le Mali dans les éliminatoires de la CAN 2019. Après deux journées, les Aigles, sous la houlette de Mohamed Magassouba, sélectionneur par intérim, ont engrangé deux victoires.

Ils sont donc bien lancés avant les deux prochaines rencontres face au Burundi pour le compte des troisième et quatrième journées.

Toutefois, le coach malien ne veut rien laisser au hasard. Son objectif, gagner les deux prochains matchs pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise.

« Ne rien laisser au hasard. Face au Burundi, la victoire est indispensable à Bamako comme à Bujumbura pour rester seul maître de notre destin au moment d’affronter le Gabon et le Soudan du Sud lors des deux dernières journées. Nous sommes sur une série victorieuse, c’est une période positive qu’il faut prolonger », a-t-il confié dans des propos relayés par le site officiel de la CAF. « Nous allons tout donner. Nous sommes déterminés à nous qualifier directement. Nous avons l’état d’esprit qu’il faut pour obtenir un bon résultat », ajoute Mohamed Magassouba qui dit avoir un groupe très soudé.

« Le groupe est très uni et c’est important pour atteindre les objectifs fixés. On a opté pour un rajeunissement de l’équipe mais tout en préservant l’expérience de quelques-uns plus aguerris. Mais la confiance dans la jeunesse est la philosophie de base », a-t-il souligné.

Le Mali affronte le Burundi le vendredi 12 octobre à Bamako et quatre jours plus tard à Bujumbura.

Source: Africa Top Sports

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018