Lundi 17 Décembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Finale de la 58e édition de la coupe du mali / Stade Malien- Djoliba AC : Un véritable duel à mort…

Si tout se déroule bien comme prévu, le stade omnisports Modibo Keita vibrera au rythme de la finale de la 58e édition de la coupe du Mali ce 22 septembre 2018.

Ça sera sous la haute présidence du président de la république, son excellence Ibrahim Boubacar Keita, fraichement investi le 4 septembre dernier pour son second quinquennat. Cette finale opposera pour la treizième fois depuis 1961 le Stade malien de Bamako et le Djoliba Athlétic Club de Bamako qui sont à égalité au nombre des coupes remportées soit 19 fois pour chacun.

Une  finale qui se disputera dans un contexte particulier du fait de la  grave crise créée de toute pièce et imposée par le Djihadiste du football malien en la personne de Boubacar Baba Diarra et ses larbins depuis le 10 janvier 2015. Une crise qui continue de pourrir à présent la scène footballistique malienne et cela malgré l’installation d’un comité de normalisation depuis le 10 janvier 2018 censée mettre fin à cette crise sans précédent dans les annales du football malien. 

Cette finale opposera le Stade Malien de Bamako, vainqueur du Club Olympique de Bamako (1-1, 10 tab 9) le 15 septembre dernier et le Djoliba Athlétic Club de Bamako, vainqueur de Afrique Football Elite (1-0) le lendemain 16 septembre. Ainsi ces deux éternels rivaux vont se retrouver pour la treizième (13e) fois le 22 septembre prochain en présence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita qui a été réélu le 12 août dernier et fraichement investi le 4 septembre dernier.

Si sur les 12 confrontations depuis 1961, le Stade Malien de Bamako a remporté 7 fois à savoir en 1961, 1984, 1985, 1986, 1988, 1990 et 2013 contre 5 pour le Djoliba Athlétic Club à savoir 1975, 1979, 1983, 1998 et 2009. Il  les deux équipes se retrouvent  à égalité au nombre de coupes remportées soit 19 fois chacun. C’est dire donc que cette finale est un véritable duel à mort pour la suprématie nationale et surtout dans le contexte actuel où ses deux éternels rivaux entretiennent des relations exécrables à la limite haineuses depuis l’éclatement de la grave crise qui sévit au sein du football malien depuis le 10 janvier 2015 en témoigne l’annulation de la finale de l’édition 2017 qui devrait opposer les mêmes finalistes de cette année 2018.

Autre enjeu très important voire crucial, avec le retrait de deux places représentatives du Mali pour les compétitions africaines de clubs de l’année prochaine, les deux finalistes tenteront de remporter le trophée en vue de représenter le Mali à l’édition prochaine de la ligue des champions tandis que le finaliste malheureux se retrouvera en coupe CAF.

Du coup tous les ingrédients sont réunis pour assister à un match qui sera intense. Une chose est claire ces deux équipes ne seront plus à égalité au nombre de coupes remportées au soir du 22 septembre prochain.

Notons que depuis le début de la coupe du Mali en 1961,  le prochain vainqueur de l’édition 2018 entre le Stade et le Djoliba, totalisera 20 coupes contre 19 au vaincu, 10 pour le Réal, 03 pour le COB, 2 pour les Onze créateurs, 01 pour le Sigui de Kayes et enfin 01 pour l’US Bougouni.

Rappelons que l’édition 2017 n’a pu se jouer à cause de l’immixtion dans l’organisation de cette finale d’un comité exécutif autoproclamé non reconnu par les instances sportives nationale et internationale.

Palmarès des 12 confrontations entre le Stade et le Djoliba

1961 : Stade-Djoliba : 3-3 puis 2-1

1975 : Djoliba-Stade : 1-1 puis 1-0

1979 : Djoliba-Stade : 3-1(ap)

1983 : Djoliba-Stade : 1-O

1984 : Stade-Djoliba : 4-2

1985 : Stade-Djoliba : 3-1

1986 : Stade-Djoliba : 1-1 puis 2-1

1988 : Stade-Djoliba : 3-1

1990 : Stade-Djoliba : 1-0

1998 : Djoliba-Stade : 1-0 (ap)

2009 : Djoliba-Stade : 1-0

2013 : Stade-Djoliba : 1-0

2017 : Djoliba-Stade : Annulé

2018 : Stade-Djoliba : ???

Saïd

 

58e édition de la coupe du Mali : La bataille de l’eau aura bel et bien lieu

 La finale de la 58e édition de la  coupe du mali se joue ce 22 septembre 2018 avec une affiche de grande envergure entre les deux mastodontes du football malien à savoir le Stade et le Djoliba. Une affiche rêvée entre les Rouges de Hèrèmakono ou les Hippopotames  et les Blancs de Sotuba ou les trois Caïmans.

Qualifié le premier en finale, le Stade Malien communément appelé le Blancs de Bamako, après un passage difficile, tentera de se réconcilier avec son public après son élimination précoce en préliminaire de la ligue des champions cette année.

Avec l’arrivée de l’expérimentée entraineur Nouhoum Diané assisté de Yatma Diop, les supporters peuvent compter sur certains ténors comme Soumaila Diakité, Oumar Koné, Moussa Koné dit Kofi et Bana Diawara.

Quant au Djoliba AC, qualifié le lendemain ; l’équipe tentera de décrocher le trophée après plusieurs années de disette par la faute de Boubacar Baba Diarra et ses soutiens qui avaient tout  entrepris pour faire disparaitre le club sur la scène footballistique malienne.

Les supporters et les dirigeants peuvent compter sur la forme physique de leurs joueurs pour décrocher ce titre.

Le Djoliba peut compter sur les formes actuelles de certains cadors comme Mohamed A Cissé, Adama Keita, Naby Souma, David A Ekua, Emile Koné sans oublier  l’expérience de Seydou Diallo, Oumar Kida.

Makane Cheick Diabaté

Source: La Mutation

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Yes we CAN... ou pas

17 Décembre 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Laurent Gbagbo : en attendant le verdict de la CPI

17 Décembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018