Mercredi 18 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Nos expatriés : MOUSSA DOUMBIA S’ENGAGE AVEC LE STADE DE REIMS

Le Stade de Reims a officialisé, mercredi l’arrivée du milieu de terrain malien, Moussa Doumbia, en provenance du FC Rostov (1re division russe).

En effet, l’ancien joueur de l’Académie Jean-Marc Guillou (12 sélections, 2 buts, avec les Aigles du Mali) a signé un contrat de quatre saisons avec le club promu en Ligue 1 française. Moussa Doumbia a commencé à taper dans le ballon, dès l’âge de sept ans. Recruté par le Réal, le jeune milieu de terrain évoluera avec les Scorpions, avant de rejoindre l’Académie Jean-Marc Guillou.

En 2014, il change de continent et rejoint la Russie. «J’ai passé quatre belles saisons là-bas mais il a fallu s’adapter. Ma meilleure saison a été la deuxième. J’ai eu besoin d’un peu de temps pour m’imposer dans ce nouvel environnement», raconte Moussa Doumbia. Doté de bonnes qualités de percussion et vif sur ses appuis, le joueur ajoutera vouloir «progresser dans la finition».

International malien depuis sa convocation pour un match amical face à la Chine en 2014 à l’âge de dix-neuf ans, l’ancien joueur de l’Académie Jean-Marc Guillou compte déjà onze apparitions en sélection. Il a notamment pris part aux qualifications à la Coupe du monde et à la CAN, ainsi qu’à la CAN en 2016 et 2017. Lors des matches qualificatifs, le milieu de terrain a inscrit deux buts, consécutivement face au Soudan du Sud et au Bénin, contribuant à chaque fois au succès des Aigles.

En sélection Moussa Doumbia a retrouvé Hamari Traoré et Youssouf Koné qui ont également été formés au centre de Jean-Marc Guillou. Les deux joueurs évoluent en Ligue 1 française, le premier à Rennes et le deuxième à Lille. «J’ai pris conseil auprès d’eux, notamment Hamari, avant de m’engager à Reims, c’était important d’avoir leur avis. Je voulais savoir si les valeurs du club étaient en adéquation avec les miennes, si c’était une bonne structure et les deux ont tenu un discours qui allait dans ce sens», précise le joueur qui va donc découvrir la Ligue 1.

«Dans le championnat russe, on défend beaucoup, tactiquement c’est très bon et il y a peu d’espaces. Mais je pense que le championnat de France est plus intéressant techniquement, il y a de meilleurs joueurs et plus d’espaces», analyse le néo-stadiste qui s’est également fixé des objectifs sous le maillot rouge et blanc. «Il y a un objectif collectif, celui de faire une belle saison et de maintenir l’équipe en Ligue 1. Pour y arriver il faut que chacun soit performant individuellement donc je veux être utile au groupe, que ce soit en pesant dans le jeu ou en étant décisif», a conclu le natif de Bamako (23 ans).

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Concours Media INPS, 1ère Edition

Blog

Présidentielle 2018 : Quand les dénouements et les nouements précèdent le scrutin

Le Mali est dans une phase très importante de sa vie politique. Bientôt le premier tour de l’élection présidentielle. Pour la campagne présidentielle, nous y sommes déjà. D’un coté, nous assistons à des séparations ou divisions et de l’autre, des ralliements et coalitions. Ce qui importe est le pourquoi de ces dénouements et nouements ? Pour quelle fin ?

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le candidat naturel (rediffusion)

17 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Quel bilan pour la Coupe du monde en Russie?

17 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018