Vendredi 14 Décembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Match amical Mali-Burkina Faso 3-0 : BON POUR LE MORAL

Pour leur premier match de préparation, les Aiglons ont réalisé un feu d’artifice contre la sélection du Faso sèchement battue 3-0. Albilal Touré, Hadj Dramé et Abdoulaye Kanou sont passés par là

Dans le cadre de leur préparation pour la CAN U20, prévue en 2019 au Niger, les Aiglons ont livré un match amical contre le Burkina Faso, le samedi 23 juin au stade Modibo Keïta. Comme il fallait s’y attendre, l’équipe alignée par le sélectionneur Mamoutou Kané «Mourlé» était majoritairement composée de joueurs qui ont remporté la dernière CAN U17 au Gabon. Et les champions d’Afrique en titre ont fait honneur à leur statut, puisqu’ils se sont imposés sur le score sans appel de 3-0, face à la sélection du Faso. Les trois buts ont été marqués par Albilal Touré (63è min), Hadji Dramé (67è min) et Abdoulaye Kanou (79è min).

Tout s’est joué en deuxième période pour les juniors maliens. La première période a été fade et les supporters n’ont eu que deux occasions à se mettre sous la dent : une occasion de chaque côté.

Au retour des vestiaires, la sélection malienne est revenue avec un autre visage. Coup sur coup, elle obtient deux occasions nettes qui seront gâchées par Hadji Dramé (50è min) et Albilal Touré (52è min). La troisième tentative sera la bonne pour les protégés de Mamoutou Kané ‘’Mourlé’’. A la réception d’un centre parfait de Fodé Konaté, l’avant centre des Aiglons, Albilal Touré ouvre le score d’une tête plongeante (63è min, 1-0). Quatre minutes après, Hadji Dramé, à la conclusion d’une belle action collective, double la mise pour les siens (67è min, 2-0). Dominée dans tous les compartiments, l’équipe visiteuse encaisse un troisième but dans le dernier quart d’heure, œuvre d’ Abdoulaye Kanou.

A la réception d’un long centre du défenseur central du Stade malien, Bafounta Fofana, l’attaquant des Aiglons (il a été intégré à la place de Hadj Dramé) s’infiltre dans la surface de réparation, avant de battre le pauvre Saïbou Traoré (79è min, 3-0). C’est sur ce score de 3-0 que l’arbitre international malien, Boubou Traoré sifflera la fin de la rencontre.

«Ces deux rencontres amicales contre le Burkina Faso (la manche retour est prévue demain, ndlr) vont beaucoup nous aider, surtout quand on sait qu’il n’y a pas de compétition chez nous La première période a été très difficile pour nous, nous n’avons obtenu qu’une seule occasion. Mais avec les changements effectués à la reprise, l’équipe a pris les choses en main et a marqué trois buts, coup sur coup. Ce qui m’a surtout plu, c’est le fait que équipe n’a pas encaissé de buts, c’est un aspect très important», a commenté le sélectionneur malien, Mamoutou KIané «Mourlé».

Pour son homologue burkinabé, Dargani Séraphin la rencontre a permis de tester certains joueurs qui n’évoluaient pas avec l’équipe type, c’est-à-dire les remplaçants. «C’était un match amical, on a testé quelques éléments qui ne jouent pas dans l’équipe type. Lors de la deuxième manche on donnera la chance à d’autres joueurs. Le résultat n’est pas très important pour nous», dira le technicien burkinabé, tout en rendant hommage à la sélection malienne. «Le Mali a une très bonne équipe qui a joué à l’usure, puisqu’en première période, on n’a pas vu l’équipe. En seconde partie, elle a sorti ses batteries, elle a été plus adroite, félicitations aux jeunes Maliens», renchérira. Dargani Séraphin

Rappelons qu’au dernier tour des éliminatoires de la CAN, le Mali affrontera le Cameroun alors que le Burkina Faso croisera le fer avec le Gabon. Les matches aller sont prévus du 13 au 15 juillet et les retours, du 20 au 22 juillet.

Boubacar THIERO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi l'alternance démocratique

14 Décembre 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

14 Décembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018