Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cyclisme, critérium de la paix : QUI SUCCÈDERA À OUMAR SANGARÉ ?

La 7è édition du Critérium de la paix se déroulera, le samedi 12 mai sur le trajet Bamako-Siby-Bamako (115 km). L’arrivée de la course sera jugée sur le boulevard de l’Indépendance.

Tous les grands noms du cyclisme national seront en lice cette année pour le prestigieux trophée. Le départ sera donné, le samedi 12 mai à 7h devant le Monument de la Paix. Les coureurs mettront le cap, directement sur le village de Siby, situé à 50 km au sud-ouest de Bamako. Au retour à Bamako sur le boulevard de l’Indépendance, ils prendront la route de Dar es Salam et traverseront les quartiers de Sokonafing, Koulouba, avant de mettre le cap sur le Jardin zoologique. Ils contourneront, ensuite, l’Ecole de Dar es Salam, puis prendront la direction du boulevard de l’Indépendance pour 5 tours de piste. Le vainqueur de ce sprint final sera déclaré vainqueur de l’édition 2018 du critérium. Pour le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Amadou Togola, le Critérium de la paix va au delà du cadre sportif et revêt une grande importance pour le monde cycliste national.

«Toutes les Maliennes et tous les Maliens aspirent, aujourd’hui à la paix. C’est pour promouvoir la paix au Mali, que la Fédération malienne de cyclisme a lancé ce critérium», soulignera le premier responsable de la FMC. «Nous avons tous les esprits tournés vers ce concept si cher qu’est la paix. Ce concept socio-philosophique qui fait partie de l’essence même de l’homme. Le Criterium de la paix est une contribution de la Fédération malienne de cyclisme aux efforts de paix des plus hautes autorités de notre pays», ajoutera Amadou Togola. Pour mémoire, c’est l’Usfasien, Oumar Sangaré qui a remporté la course l’année dernière.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018