Vendredi 18 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Semi-marathon du CENOU : LA RAZZIA DE L’INJS

La 3è édition du semi-marathon du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) s’est déroulée le samedi 28 avril à la Faculté des sciences techniques.

Cette activité qui marque l’ouverture des activités sportives, artistiques et culturelles du CENOU était présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Assétou Founè Samaké, en présence du directeur du CENOU, colonel Ousmane Dembélé.

Le thème retenu cette année était « Sport, facteur de cohésion sociale, non à la violence ». Plus de 200 étudiants et étudiantes, issus de 14 instituts et universités, ont participé à la compétition. Les étudiants se sont affrontés sur la distance de 5km, alors que les étudiantes ont parcouru 2km de moins, soit 3km. Chez les hommes, la course a été remportée par Boubacar Diawara de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) qui a réalisé un chrono de 13’50’’50. Les deuxième et troisième places sont revenues, respectivement à Soumaïla Maïga (14’09’’03) et Abdoulaye Diabé Diallo (13’30’’49), tous deux étudiants à l’INJS. Un podium constitué donc à 100% par les représentants de l’institut.

Chez les dames, aussi Coumba Coulibaly a permis à l’INJS de hisser sur la plus haute marche du podium, réalisant un chrono de 10’49’’58.

Aminata Barry de l’Université de Ségou (11’46’’01) et Ramata Cheick Diabaté de l’IUG (12’43’’08) se sont classées, respectivement deuxième et troisième de la course. Dans son allocution de clôture, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Assétou Founè Samaké a salué le bon déroulement du semi-marathon, avant d’insister sur l’importance de la compétition pour les étudiantes et les étudiantes. «L’activité sportive est l’essence de l’activité intellectuelle et les deux vont ensemble. Il faut avoir un corps saint pour pouvoir bien réfléchir et avoir des résultats positifs, dira-t-elle. C’est en cela que cette matinée est magnifique. Voir tous ces jeunes gens avec un tel enthousiasme s’adonner à cette belle fête, prouve qu’ils veulent aller de l’avant de façon très positive», renchérira Pr Assétou Founè Samaké.

A la suite de Mme le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le directeur du CENOU, colonel Ousmane Dembélé félicitera les étudiants et les étudiantes pour leur participation à l’événement qui, indiquera-t-il, «marque le lancement de la saison sportive, artistique et culturelle du CENOU». «Nous remercions la marraine du semi-marathon, à savoir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour sa présence à la cérémonie de lancement. Nous sommes très heureux, par rapport à tout ce que nous avons vu ce matin», conclura le premier responsable du CENOU.

B. T.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur a décidé de s’adresser aux Gondwanais sur WhatsApp

17 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ali Bongo: première sortie publique

17 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019