Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mundialito 2018 : LES MÔMES DE L’ASB À L’HONNEUR CHEZ LA PREMIÈRE DAME

Vainqueurs du Mundialito 2018, les minimes de l’ASB ont été reçus, hier par la Première dame Keïta Aminata Maïga. La cérémonie de réception s’est déroulée à Koulouba, en présence de plusieurs personnalités, dont la maire chargée de la jeunesse et du sport de la Commune V, Mme Coulibaly Oumou Coulibaly, le chef du quartier de Sabalibougou, Dramane Keïta et le chef de la délégation malienne au Mundialito, Souleymane Sidibé. On notait également la présence à la rencontre des membres du cabinet de la Première dame et de l’ONG-Agir. L’épouse du chef de l’Etat a reçu les mômes en qualité de marraine du Centre d’écoute communautaire de Sabalibougou, dont sont issus les jeunes joueurs. Non seulement les U8 Maliens ont remporté le trophée du Mundialito, mais l’attaquant Aldiouma Yalcouyé a également été sacré meilleur buteur du tournoi, avec 17 réalisations. C’est dire que l’équipe de l’ASB est revenu au bercail avec deux trophées : celui du tournoi et celui décerné au meilleur joueur, encore appelé «Ballon d’or»

Dans une brève allocution, le chef de la délégation malienne en Espagne et directeur du Centre d’écoute communautaire de Sabalibougou, Souleymane Sidibé dira que la réception à Koulouba devient une tradition. «Grâce à l’accompagnement de notre marraine, nous avons pu participer à la 25è édition du Mundialito, en Espagne. Les enfants ont été à la hauteur, ils ont fait honneur au Mali par leur prestation», soulignera Souleymane Sidibé. «En 7 matches, les mômes ont marqué 54 buts et encaissé 9, précisera le chef de la délégation malienne. En plus d’être premiers sur le terrain, les enfants, comme d’habitude, ont fait preuve de sagesse et de discipline. Nous avons été considérés comme la meilleure délégation. Cette année, insistera-t-il, le nombre de supporters de notre équipe a augmenté. Lors des précédents exercices, c’étaient seulement les pays francophones qui nous supportaient, mais cette année, les Américains, joueurs et encadreurs nous soutenaient. Certains ont même reporté la date de leur retour dans leur pays pour pouvoir regarder le dernier match du Mali». Souleymane Sidibé conclura : «Nous avons tissé beaucoup de relations et reçu des invitations pour des tournois aux USA, au Mexique et au Portugal. Si les moyens ne nous font pas défaut, on sera présent à tous ces rendez-vous. Je sais que nous pouvons, d’ores et déjà, compter sur le soutien de la Première dame qui accompagne le centre depuis plus de vingt ans».

«Je serai toujours disponible pour soutenir le centre dans la mesure de mes moyens», répondra Keïta Aminata Maïga. «Je félicite nos jeunes talents et leur encadrement pour leur prestation au Mundialito. Aussi, je remercie tous ceux qui ont participé à cette belle aventure. Je suis très fière d’être dans cette aventure et d’accompagner cette aventure», ajoutera la Première dame, avant de conclure : «Nous allons travailler sur les invitations. Je suis sûre qu’on trouvera les bonnes personnes pour trouver les fonds. Ce sera une juste récompense pour les jeunes».

Ladji M. DIABY

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018