Jeudi 25 Février 2021
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Taekwondo : LES CEINTURES NOIRES REçOIVENT LEUR DIPLÔME

Plus de 80 ceintures noires (1er, 2é, 3è, 4è et 5è dan) ont reçu leur diplôme international, samedi dernier au centre Moon Kwang de Baco-Djicoroni au cours d’une cérémonie organisée par la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT).

L’événement était présidé par le 3è vice président de la FEMAT, Mamadou Sall, en présence de Maître Yacouba Traoré et Maître Bakary Diawara ‘’Yankee’’, respectivement secrétaire général et trésorier général de la fédération. Dans une brève allocution, le 3è vice-président de la FEMAT rendra hommage aux différents récipiendaires, avant de les exhorter à redoubler d’efforts pour mériter la confiance des instances internationales. «Vous qui venez de recevoir vos diplômes, sachez que vos nouveaux grades vous obligent à certaines choses. Désormais, vous avez l’obligation de penser à ceux qui ont des grades inférieurs c’est-à-dire les aider à progresser. Autrement dit, c’est une obligation pour chacun d’entre vous de transmettre votre savoir faire aux autres», rappellera le 3è vice-président de la FEMAT. «Vous devez être comme notre regretté Me Moussa Diarra, qui nous a quittés il y a quelques mois. Que son âme repose en paix», conclura Mamadou Sall. Parmi les récipiendaires, il y avait le secrétaire général de la FEMAT et ancien ministre du Culte te des affaires religieuses, Me Yacouba Traoré, ceinture noire 5è dan. Me Yacou, comme l’appellent familièrement les combattants, est également arbitre international. «C’est un sentiment de joie qui m’anime de passer au grade de ceinture noire 5è dan. Je remercie la Fédération malienne de taekwondo pour son travail à la tête du taekwondo malien et j’invite tous les combattants à se battre pour avoir leur diplôme international, dira l’ancien ministre du Culte et des affaires religieuses. Ces diplômes sont d’autant plus importants que la participation aux compétitions internationales est subordonnée à l’obtention de ce document. En clair, on ne peut prétendre aux compétitions internationales que quand on est détenteur d’un diplômé délivré par l’instance dirigeante du taekwondo mondial. Le document est également valable pour les arbitres, les entraîneurs et les instructeurs», précisera Me Yacou.

B. THIERO

Source : L’Essor du 27/08/2014

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 5e édition

Radio, presse écrite et en ligne
Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

 

Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali : « La Loi N°2014-065 est une chance à saisir »

Pour Me Alifa Habib Koné, Avocat à la Cour et Auditeur, la Loi N°2014-065 portant Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali est plus que jamais la panacée pour enrayer la lancinante spirale des biens mal acquis et le détournement subtil des biens du contribuable 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

12 Février


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

 Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Sidiki Kouyaté,  pour parler du départ des français au Mali

26 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2021