Mercredi 23 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

LE BAPTÊME DU FEU DES GUÊPES

A quelques jours de son baptême du feu en Ligue des champions d’Afrique, Williamsville d’Abidjan (WAC, à ne pas confondre le Wydad Casablanca, ndlr) s’active de sorte à ne pas rater son entame dans cette compétition, face au Stade malien, samedi au stade Modibo Keïta.

Les hommes de Kablan Marcellin et d’Aby Yao Louis fourbissent leurs armes dans la plus grande sérénité dans leur fief de Filtisac à Abobo-Adjamé. Et depuis l’arrêt momentané du championnat pour cause de Championnat d’Afrique des nations (CHAN), on ne peut pas dire que les Guêpes (surnom de Williamsville, ndlr) ont chômé. Puisqu’ils ont multiplié les matches amicaux, dont le dernier, disputé, le samedi 3 février au Parc des sports de Treichville, face à Bafing, une formation de Ligue2 (victoire 2-1 de Williamsville). C’est le 5è succès en amical, en autant de sorties pour le capitaine Diallo Kouamé et ses coéquipiers.

De quoi gonfler le moral de l’équipe, dans la perspective du choc face au Stade malien, samedi au stade Modibo Keïta. Ce sera la première sortie africaine des Guêpes et le coach, Kablan Marcellin pense que son équipe a les arguments pour contrarier le Stade malien à Bamako. «Nous croyons en nos chances, quand bien même en face nous avons un adversaire qui connaît déjà cette compétition», a déclaré le technicien. Coach Kablan, comme on l’appelle en Côte d’Ivoire, veut pouvoir compter sur la rage de vaincre et la fougue de son groupe pour réussir son entrée dans ce tour préliminaire aller de la C1. «Nous irons jouer crânement nos chances à Bamako», a-t-il promis.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ramadan: la flambée des prix

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018