Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tournoi Conor : Un vent nouveau souffle sur le Football malien

Le tournoi du Comité de Normalisation du football malien (Conor) afin de permettre au quatre représentants maliens engagés en compétitions africaines des clubs d’aiguiser leurs armes a débuté le Dimanche 28 Janvier 2018 au Stade Modibo Keita devant le ministre des Sports Me Jean Claude Sidibé, en présence de la présidente du Conor Mme Dao Fatoumata Guindo et ses membres ainsi qu’un nombreux public nostalgique de football.

Initié par le Comité de Normalisation du Football malien embourbé dans la une grave crise depuis plus de 4 ans, ce tournoi du Conor est un vent nouveau qui souffle sur le football malien, un vent emportant sur son passage les moult conséquences de la crise. Un vent permettant de réconcilier les cœurs et les esprits des dirigeants et des supporters enfin un vent pour mieux affuter les armes des équipes maliennes devant défendre les couleurs du pays lors des compétitions africaines des clubs. Ce tournoi a permis aux joueurs maliens de fouler les pelouses du Stade Modibo Keita et aux supporters de prendre place dans les gradins dont l’accès leur était interdit depuis des mois et dont ils voulaient retrouver pour savourer les performances de leurs clubs. Après le coup d’envoi symbolique du ministre des sports sous les yeux de la présidente du Conor. Le Djoliba Athlétique Club et l’AS Réal de Bamako ont livré un match époustouflant. Même si le manque de compétition se faisait sentir, le public a eu droit à un match plaisant et captivant qui s’est soldé par le score d’un but partout (1-1) Amadou Traoré du Réal a répondu à Boubacar Traoré du Djoliba. Le second match a vu le Stade malien de Bamako dominé les Onze Créateurs de Niaréla par le score de deux buts à zéro (2-0), la recrue phare des Blancs de Bamako Alsény Bangoura et N’Tji Amadou Samaké sont les buteurs du Stade malien de Bamako. La seconde journée du tournoi mettra en prise ce Mercredi 31 Janvier 2018 au Stade Modibo Keita Djoliba et Onze Créateur en première période et l’AS Réal et le Stade malien en seconde période. Ce tournoi du Comité de Normalisation du football malien financé par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita sera une bouffée d’oxygène pour les clubs devant représenter le Mali lors des joutes continentales. Il permettra aux entraineurs des différents clubs de tester leurs recrues pour pouvoir sortir une équipe compétitive dans le but d’honorer le pays sur la scène africaine.

---------------------------

Tournoi Conor

La réconciliation de la grande famille du football en bonne voie

Disloquée par la grave crise qui ronge le football malien depuis quatre ans, le tournoi Conor est sur le point de gagner le pari de la réconciliation des cœurs. Le geste salutaire et combien réconciliateur du président des supporters du Djoliba Athlétique Club Harouna Vieux Diallo accompagné par les animateurs de son club se sont rendus chez les supporters du Réal. Des accolades entre les deux ennemis d’hier et les amis du jour n’est pas passé inaperçu et a été salué par tous les supporters du Mali. Le président des supporters du Stade malien de Bamako a lui aussi rendu une visite au président des supporters du Djoliba. Ce tournoi en plus de permettre aux équipes d’être compétitive est une lueur d’espoir qui insufflera un nouveau souffle au football malien agonissant. La réconciliation de la grande famille du football divisée est donc en bonne voie et chacun doit mettre du sien afin que le football malien sort vainqueur et prend sa place dans le gotha du football continental et mondial. Le public sportif malien était ravi de retrouver les gradins du Stade Modibo Keita et de vibrer au rythme du football. Nous osons croire que les protagonistes d’hier on comprit la leçon et œuvrera tous pour le renouveau du football malien.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Remaniement

16 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Le PDCI tient son Congrès extraordinaire

16 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018