Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Crise au sein de la FMT : Le Collectif des joueurs de Bamako exige le départ du président

Candidat à sa propre succession, le président de la Fédération malienne de tennis (FMT), Mohamed Oumar Traoré, n’est pas le bienvenu du côté du Collectif des joueurs de tennis de Bamako. Ils exigent son départ immédiat. Dans un entretien qu’il nous a accordé, le président du Collectif des joueurs de Bamako, Kassim Diaby, avoue son indignation par rapport aux attitudes de l’actuel président de la Fédération malienne de tennis. Après 16 années passées à la tête de la Fédération malienne de tennis, M. Diaby pense que cela suffit largement pour le président actuel. Selon lui, l’objectif recherché n’a pas été atteint.

Un bras-de-fer existe désormais entre le Collectif des joueurs de Bamako et le président de la FMT. Et pourtant le Conseil national doit se tenir aujourd’hui et Mohamed Oumar Traoré est seul candidat en lice. Il est prêt à briguer un cinquième mandat de quatre ans. Pour éviter une autre crise dans le sport malien, Kassim Diaby propose que le président sortant renonce à cette candidature.

Le collectif compte aller jusqu’au bout dans cette lutte. Le championnat, démarré ce 24 décembre, est d’ores et déjà boycotté par le collectif des joueurs. “Nous n’avons pas participé à une compétition internationale depuis longtemps. Nous voulons le départ immédiat du président, sans cela départ, il n’y aura pas de changement. Je savais que l’actuel bureau allait tout manigancer pour barrer la route à une autre candidature”, dénonce-t-il.

Pour le Collectif des joueurs de Bamako le président a failli à sa mission. “C’est ce mercredi que nous avons reçu les rapports d’activités et financier de la FMT, alors qu’on devait les avoir au moins 15 jours avant la tenue du conseil national. Moi personnellement je ne vais pas participer aux travaux”, dit-il.

Zié Mamadou Koné

Source : L'Indicateur du Renouveau 29 Déc 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018