Lundi 15 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Joueur africain de l’année: Aubameyang, Mané, Salah, un dernier trio pour l’or

La Confédération Africaine de Football (CAF) a annoncé lundi les trois finalistes pour le titre de Joueur africain de l'année 2017. Le titre se jouera donc entre le Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang, le Sénégalais Sadio Mané, et l'Egyptien Mohamed Salah, annoncé comme favori.

Le successeur de l’Algérien Ryad Mahrez pour le titre de Joueur africain de l’année sera connu le 4 janvier 2018 au Ghana lors de la cérémonie des CAF Awards. En attendant, la dernière sélection de la CAF a retenu trois joueurs : le Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang, le Sénégalais Sadio Mané, et l'Egyptien Mohamed Salah.

Ce dernier apparaît comme le favori d’une distinction qu’aucun Egyptien n’a remporté depuis sa création en 1992. Mohamed Salah a vécu une année 2017 riche et intense avec une finale de la CAN perdue face au Cameroun (2-1), une qualification à la Coupe du Monde 2018, et surtout une moitié de saison avec Liverpool où ses buts le placent à la tête des meilleurs buteurs du championnat anglais (14 réalisations.)

Le Sénégalais Sadio Mané, coéquipier de Salah à Liverpool, semble avoir un temps de retard sur l’Egyptien. Même si l’attaquant des Lions a participé à la qualification du Sénégal au Mondial 2018, son année 2017 a été loin d’être parfaite avec une élimination en quarts de finale de la CAN et une absence sur les terrains en fin de saison dernière. En début de celle-ci, il a encore connu une blessure et même des séjours sur le banc chez les Reds au moment où Salah était en feu.

Aboubakar oublié ?

Pour le Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang, meilleur joueur africain en 2015, la tâche s’annonce également difficile pour battre sur le fil Mohamed Salah. Le joueur de Dormund a certes terminé meilleur buteur de la Bundësliga allemande la saison dernière (31 buts), mais il n’a pu porter son équipe nationale, éliminée de sa CAN dès le premier tour.

La déception sera certainement du côté du Camerounais Vincent Aboubakar qui pensait avoir ses chances cette année. «Joueur africain de l'année, ça ne m'obsède pas, mais je l'ai dans un petit coin de la tête», déclarait, il y a quelques jours, le champion d’Afrique en titre et buteur décisif en finale face à l’Egypte (2-1).

Le Camerounais pourra peut-être se consoler si sa sélection remporte le titre de l’Equipe nationale de l’année.

Listes des trois premiers de chaque catégorie

Joueur africain de l’année

Mohamed Salah (Egypte et Liverpool)

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon et Dortmund)

Sadio Mane (Sénégal et Liverpool)

Source : RFI

 

 

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018