Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Crise du foot : La police interrompt la marche des supporters réclamant la démission du Crise du foot : La police interrompt la marche des supporters réclamant la démission du ministre des Sports

Les policiers du 8e arrondissement ont interrompu la marche du Collectif des supporters qui avaient comme mot d’ordre la démission immédiate du ministre des Sports, Housseyni Amion Guindo. Pour les marcheurs cette attitude des policiers est un coup monté avec le ministre des Sports. Ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

Le Collectif des supporters, constitué de treize clubs de ligue 1, six ligues du Mali et les cinq ligues de Bamako, a battu le pavés hier pour dénoncer la crise du football malien, tout en demandant la démission immédiate du ministre des Sports “qui a failli à sa mission”.

La marche, partie du stade Omnisports Modibo Kéita, a été interrompue au niveau de l’école français Liberté A” par des policiers qui balançaient des gaz lacrymogènes sur les marcheurs.

“Le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, a terni l’image du monde sportif malien plus précisément le football pour son intérêt personnel. On croyait que la crise du football malien était liée au général Baba. On s’est rendu compte maintenant que le problème s’est au niveau du ministre. Il n’est pas engagé pour l’avancement du sport dans notre pays”, a déclaré Bounafe Sylla, l’initiateur du marché. “Le ministre des Sports n’a pas de personnalité sinon, il aurait démissionné comme le ministre de la Justice”, a-t-il ajouté.

Les marcheurs ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin malgré l’intervention des policiers. “Nous allons organiser une assemblée dans les jours à venir, décider ensemble  de la suite. On fera tout pour faire partir le ministre des Sports pour mettre fin à cette crise qui a assez duré”, a promis le président de la commission d’organisation du marché, Bissi Sangaré.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Source : L'Indicateur du Renouveau  6 Déc 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018