Mardi 20 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La finale coupe du Mali 2017 se jouera ce samedi : Stade Malien de Bamako – Djoliba AC : A qui la der ?

La 57è édition de la finale de la Coupe du Mali opposera ce samedi le Stade malien de Bamako au Djoliba AC. La rencontre se jouera au stade omnisports Modibo Keïta, sous la présidence du président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta.

Cette finale est différente des grands derbys bamakois de finales de coupe du Mali entre le Djoliba AC et le Stade malien de Bamako que le monde du football a l’habitude de vivre.

Rappelons que la toute première finale de l’histoire, entre ces deux clubs, s’est jouée en 1961 en deux éditions, mais finalement remportée par les Blancs de Bamako sur un but victorieux de Mamadou Diakité dit Doudou. A cette première confrontation, il faut ajouter ceux de 1975, 1979, 1983, 1984, 1985, 1986, entre autres. L’engouement qui les avait caractérisées était dû à la qualité des joueurs qui attirait le public sportif. Mais autre temps, autre réalité !

En effet, la 57éme édition qui se joue ce samedi n’a aucune chance d’avoir l’engouement de ces temps passés. Et pour cause ! Le football malien, au niveau du club, n’est plus ce qu’il était au triple plan de cachet populaire, du niveau de jeu et de l’environnement. Le football malien n’est que l’ombre de lui-même depuis plusieurs saisons, avec un virage inquiétant et fatal depuis 2015.  Notre football est tombé si bas au niveau des clubs qu’on a l’impression de jouer pour honorer les engagements internationaux. Au point que la finale de ce samedi ne peut échapper à cette règle. Autrement dit, depuis quelques moments, les rencontres Djoliba -Stade Malien de Bamako n’obéissent plus à la logique du football. C’est-à-dire que le meilleur ne gagne pas toujours. C’est des matches qui se jouent à la forme du jour.

A titre de rappel, les deux équipes se rencontrent à ce niveau de la compétition pour la treizième fois, avec sept victoires pour le Stade malien de Bamako et cinq pour le Djoliba.  Chacune des deux équipes a ses forces et faiblesses : le Djoliba a une défense solide, soutenue par la grande forme du portier Adama Kéïta. Le seul handicap du Djoliba demeure son milieu où les tenants sont plus agressifs que techniques. Sinon l’attaque tenue par les jeunots Mahamadou B Traoré et Cheick Tidiane Niang, appuyés par le doyen Oumar Kida, pourrait donner du fil à retordre à la défense adverse. Quant au Stade malien de Bamako, leader incontesté du championnat national, il a la particularité d’être une équipe complémentaire. Depuis le début de la saison, les Blancs n’ont concédé aucune défaite. Ce qui constitue un aspect psychologique très important en abordant une telle rencontre. Ce constat lui colle l’étiquette de favori a priori. Mais un match de coupe (surtout s’il s’agit de la finale), est toujours différent de celui de championnat. Cette finale se jouera donc jusqu’au bout.

                     Mahamadou TRAORE

Source : Aujourd'hui-Mali  18 Nov 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Maïmouna Dioncounda Dembélé à propos de la suspension de l’accreditation du Journaliste Antony Fouchard, Correspondant de RFI et de France 24 : « Ce que je trouve pas sympathique, alors là pas du tout, c'est qu'un tweet soit plus sexy que nos vrais problèmes »

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'interdiction des armes

19 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Togo: vers une sortie de crise?

19 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018