Dimanche 25 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Coupe du Mali : STADE MALIEN-DJOLIBA, LE RECORD EN JEU

La finale de la coupe du Mali aura-t-elle lieu, demain samedi ? La question mérite d’être posée, quand on sait qu’il y a des tiraillements autour de l’organisation de Dame coupe.

Jeudi, le candidat Salah Baby et ses hommes étaient au siège de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) pour protester contre la manière dont est organisée la finale de la coupe du Mali.

«Les clubs ont accepté de jouer les éliminatoires de la Coupe du Mali parce que la compétition était organisée par le secrétariat général de la FEMAFOOT et la direction nationale des sports et de l’éducation physique. Mais, il nous est revenu que le secrétaire général, mandaté par un comité exécutif fictif, s’est réuni plusieurs fois avec le protocole de la présidence de la République dans le cadre de l’organisation de la finale de la coupe du Mali. Nous sommes ici pour protester contre cette attitude du secrétariat général de la FEMAFOOT», expliquera un membre du camp de Salaha Baby.

C’est dire que l’incertitude plane sur cette 57è édition, même si la fédération assure, dans un communiqué publié mercredi, que «la finale aura bel et bien lieu samedi». Certes, l’instance dirigeante du football national reconnaît qu’il y a des menaces de sabotage de la compétition, mais insiste-t-elle «toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de la finale». Si le bouquet final a donc lieu, demain samedi, il se déroulera, à n’en pas douter, dans un contexte de tension entre les deux camps qui revendiquent la tête de la fédération depuis l’assemblée générale des 8 et 9 octobre.

Pour les statistiques, on note que le Stade malien et le Djoliba sont co-recordman de Dame coupe avec 19 trophées chacun. Le premier enjeu est donc le record que l’un des deux protagonistes portera à 20, demain si la finale a lieu. L’autre enjeu sera le duel de suprématie et la rivalité, sportive bien entendu, qui existent entre les deux cadors du football national. Le Stade malien est invaincu depuis le coup d’envoi de la saison et est quasiment assuré de remporter, pour la cinquième fois d’affilée, le titre de champion du Mali (les Stadistes comptent plus de dix points d’avance sur leur dauphin…le Djoliba, après 22 journées de débats). En outre, en douze confrontations avec le Djoliba à ce stade de la compétition, les Blancs se sont imposés sept fois, contre cinq pour leurs adversaires.

Tout baigne donc pour le Stade malien, sauf que dans les confrontations entre les deux équipes, ce n’est pas forcément le meilleur qui gagne. Le plus souvent, les duels Stade-Djoliba se jouent sur de petits détails et les deux clubs le savent mieux que quiconque. Si l’enjeu ne tue pas le jeu comme lors des précédentes rencontres, cette finale peut être un bon derby.

En tout cas, les deux équipes sont en forme. Le Djoliba est en confiance et aura à cœur de poursuivre l’embellie qui s’est traduite par l’élimination de quatre gros calibres, à savoir LC. BA, l’AS Bakaridjan, l’USFAS et le Réal. En outre, l’équipe de Hérémakono pourra compter sur son gardien de but, Adama Keïta, en état de grâce depuis plusieurs semaines et qui représente 75% des forces de l’équipe. Il y a aussi l’inspirateur du jeu, Oumar Kida et le canonnier, Cheick Tidiane Niang qui cause des misères aux défenses adverses.

En face, il y’ a une équipe du Stade malien très joueuse et qui dispose d’un milieu de terrain généreux dans l’effort. A l’instar du Djoliba, l’équipe de Sotuba a également un bon gardien dans ses buts et une défense très solide. Tous les ingrédients semblent donc réunis pour une belle finale et bien malin est celui qui pourra dire laquelle des deux formations soulèvera le trophée de cette 57è édition de Dame coupe.

Ladji M. DIABY

Samedi 18 novembre au stade Modibo Keïta

17h : Stade malien-Djoliba

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018