Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Salon des sports du Mali : LE RENDEZ-VOUS PREND UNE NOUVELLE DIMENSION

La quatrième édition du Salon des sports du Mali (SASMA) se tiendra du 23 au 25 novembre au Palais des sports Salamatou Maïga.

L’annonce a été faite par le président du comité de pilotage du salon, Diakaridia Diakité qui a animé une conférence de presse, hier sur le sujet. La rencontre s’est déroulée, en présence du chef de cabinet du ministre des Sports, Youssouf Singaré et du directeur national-adjoint des sports et de l’éducation physique, Aliou Maïga. L’une des grandes innovations de cette quatrième édition du SASMA est que la rencontre sera organisée par la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP) et non le comité syndical du département de tutelle. «La décision de confier l’organisation du salon à la DNSEP était l’une des recommandations de la troisième édition. Aussi, au cours des différentes rencontres sur le sujet, nous nous sommes rendus compte que le contenu du salon était presque le même que celui de la semaine sportive que la DNSEP voulait lancer cette année. Les deux activités se rejoignent d’où la décision du comité syndical de confier, désormais, l’organisation du salon à la DNSEP», a expliqué le directeur national-adjoint des sports et de l’éducation physique, Aliou Maïga.

S’agissant du programme du salon, le président du comité de pilotage, Diakaridia Diakité dira qu’il est très riche cette année. «Il y aura des expositions, des séances d’exhibition, des séminaires, une marche sportive, mais aussi un cross country et un critérium qui seront organisés, en collaboration avec les deux associations sportives concernées, à savoir la Fédération malienne d’athlétisme et la Fédération malienne de cyclisme», détaillera Diakaridia Diakité. «Ce n’est pas tout, l’édition de cette année sera également marquée par la participation de certains pays de la sous-région, de la Confejes et de l’Association de développement africain qui est basée à Dakar au Sénégal. Il y aura beaucoup de panels. Le SASMA est un cadre de réflexion et d’échanges qui peut nous aider à régler beaucoup de problèmes auxquels notre sport est confronté», ajoutera le président du comité de pilotage.

Le thème retenu pour cette quatrième édition du SASMA est : «sport, moyen d’éducation et d’intégration des peuples» et le salon sera parrainé par le président du Comité national olympique et sportif (CNOS), Habib Sissoko. «Le Comité national olympique et sportif nous accompagne depuis le lancement du salon. Chaque année, il apporte sa contribution à l’organisation du SASMA», témoignera Diakaridia Diakité, avant d’ajouter que «le choix de Habib Sissoko pour parrainer cette quatrième édition est une reconnaissance à l’égard du CNOS». Concernant le budget, il a encore augmenté (environ 54 millions de F cfa), mais le comité de pilotage a décidé de ne pas changer le prix des stands qui est de 30.000F cfa depuis le lancement du salon.

Souleymane B. TOUNKARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018